MATAM – AGRESSION DE SAMBA ALASSANE THIAM PAR DES NERVIS : Le mouvement Grand Sogui « dénonce et accuse le Maire Moussa Bocar Thiam »

« Je t’aime, moi non plus » ! Ce n’est pas le parfait amour entre Moussa Bocar Thiam, maire de Ourossogui et son frère Samba Alassane Thiam, secrétaire général de l’Artp et candidat déclaré aux prochaines élections territoriales. Les deux hommes se regardent en chiens de faïence. Guerre fratricide !

L’avocat Moussa Bocar Thiam veut sans doute rester le Maître de Ourosogui, mais son rival Samba Alassane Thiam lorgne son fauteuil. Difficile dialogue entre deux protagonistes.

Dans un communiqué, le Mouvement Grand Sogui s’insurge contre l’agression de son leader, Samba Alassane Thiam. Rappelant avoir dénoncé en date du 13 juin 2021, «la présence des nervis recrutés par le Maire Moussa Bocar Thiam», le mouvement accuse ce dernier et le désigne pour responsable de l’agression. Les hommes du Secrétaire général de l’Artp expliquent : « pendant que Samba Alassane Thiam, responsable APR de la Commune de Ourossogui, négociait le retrait des brassards rouges arborés par des jeunes mécontents, le maire Moussa Bocar Thiam a envoyé ses nervis pour l’agresser physiquement pensant que cela arrêterait ses ambitions politiques en tant que candidat à la mairie de Ourossogui ».

D’après le mouvement, « pour barrer la route à ses adversaires politiques, le maire n’a trouvé mieux que d’engager des nervis pour sillonner la ville de Ourossogui et agresser ses adversaires politiques et leurs partisans ».

Il condamne ainsi « cette attitude indigne d’un maire, de surcroît Agent judiciaire de l’État ».

Non sans déplorer « cette scène horrible et regrettable ». Et d’insister : « nous tirons la sonnette d’alarme pour dénoncer vivement ces genres d’agressions injustifiables et injustifiées commanditées par le Maire Moussa Bocar Thiam, coutumier des faits ».

Annonçant que la riposte à deux étages proviendra des investitures et du vote au soir du 22 janvier 2022, le « Grand Sogui » dit réitérer son appel au calme envers les militants, sympathisants et à tous les fils de Ourossogui.

Pour sa part, le Maire, joint au téléphone est « occupé à accompagner le Président de la République dans sa tournée dans la région de Matam », fait-on savoir.

Dans tous les cas, le patron de l’Apr, Macky Sall a appelé et rappelé aux responsables politiques de la zone, la nécessité de taire leurs divergences et travailler dans l’unité.


                Par Djiby DEM

 

 10,516 Vues

2 Commentaires
  1. Nancy

    SHeutt du grand n’importe quoi j’ai jamais vue maitre Thiam utiliser la violence pour quoi que se soit samba stp si tu veut du bizz vas le chercher ailleur la pop de ouros est avec bocar thiam et ce que tu dit tu nas aucun preuve

  2. Nancy

    Assayez d’avoir la version de maire c’est mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.