Incertitude en Ethiopie : les rebelles du Tigré menacent la capitale Addis Abeba

En Ethiopie, les rebelles seraient à 30 km d’Addis-Abeba. Ils menacent la capitale Addis Abeba. Des inquiétudes croissantes chez les partenaires du pays.

L’avancée des rebelles du Front de libération du Tigré (Tplf), vers la capitale Addis-Abeba, fait craindre le pire en Ethiopie. Cette détermination des insurgés a poussé hier le Premier ministre, Abiy Ahmed, à annoncer qu’il se rend en personne, à partir de mardi, sur la ligne de front afin d’y conduire la défense de la capitale. Une décision prison à l’issue de la réunion de l’instance dirigeante de sa formation politique, le Parti de la prospérité.Abiy Ahmed - Ethiopie

Selon un média d’État éthiopien, le Premier ministre Abiy Ahmed a pris mercredi, sur le champ de bataille, la tête de la « contre-offensive » contre les rebelles du Tigré qui menacent la capitale Addis Abeba. De son côté, le patron de l’ONU a appelé à un cessez-le-feu immédiat.

Le Premier ministre d’Éthiopie, Abiy Ahmed, est au front où il dirige la « contre-offensive » des forces gouvernementales contre les rebelles venus de la région du Tigré et qui menacent de prendre la capitale Addis Abeba, a affirmé mercredi 24 novembre un média officiel.

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix 2019, « mène maintenant la contre-offensive » et « dirige le champ de bataille depuis hier », a rapporté Fana Broadcasting Corporate, affirmant qu’à Addis Abeba le vice-Premier ministre Demeke Mekonnen gère désormais les « affaires courantes ». Il n’est pas possible de savoir exactement où se trouve Abiy Ahmed, un ancien opérateur radio de l’armée devenu lieutenant-colonel. Fana n’a pas diffusé d’images de lui sur le terrain.

Appel à la « retenue »
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, en visite en Colombie, a lancé mercredi soir un « appel urgent » à un « cessez-le-feu immédiat et inconditionnel afin de sauver » le pays, après plus d’un an d’un conflit marqué par le spectre de la famine.

Nombre de Vues | 1,790 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.