Affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko: le juge boucle son dossier, vers un procès retentissant

Le temps de la justice n’est pas celui des hommes. Les choses sérieuses commencent dans le dossier «Sweat Beauté». Après la série d’audition dont la dernière en date a permis de faire parler le témoin qui a transporté la présumée victime de viol des lieux de l’infraction visée. Selon le quotidien Kritik, le juge en charge du dossier a bouclé la procédure et la compilation des éléments. La suite de la procédure sera décisive. 

A défaut de renvoyer en jugement, le Maître des poursuites peut déclarer un non-lieu partiel pour dégonfler la bulle. Seulement, selon des sources du journal, l’on s’achemine tout droit vers un procès. D’ailleurs, interpellé sur la charge politique de l’affaire, avec des accusations de complot et des personnes visées par la défense, comme étant les commanditaires tapis dans l’ombre pour abréger la carrière politique du leader de Pastef, un ex Procureur nommément accusé d’avoir falsifié les procès-verbaux d’enquête de la gendarmerie, un avocat estime que le juge reste lié par le Droit et qu’à ce titre, son intime conviction tient plus des faits que du contexte politique.


L’interlocuteur de nos confrères souligne que la volonté des deux parties d’en découdre estime que c’est suffisamment motivant, avec toute la charge du dossier, pour que le magistrat instructeur  décide de renvoyer les parties devant le tribunal. Surtout que, lors de son audition, Ousmane Sonko n’a pas du tout été coopératif, s’arcboutant sur sa stratégie de défense depuis l’éclatement de cette affaire, à savoir un complot ourdi par le pouvoir pour lui empêcher de se présenter à la présidentielle de 2024.

Nombre de Vues | 4,208 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.