Ageroute_Seneweb_1000x250px

Macky Sall baisse les prix du loyer et des denrées de première nécessité

Le Président Macky SALL a présidé samedi, un conseil national de la consommation. À travers les recommandations des Commissions et mesures suggérées, le Chef de l’Etat a pris de fortes décisions portant baisse des prix de plusieurs denrées de première nécessité. Il s’agit du riz, de l’huile, du sucre, du pain, de la viande, du loyer, entres autres.

Macky Sall annonce une baisse du loyer, en hausse de « plus de 200% » en huit ans, ainsi que des prix de denrées pour soulager les ménages confrontés à une inflation galopante.

Lors du conseil national spécial sur la consommation tenu ce samedi au Palais de la République, le président Macky Sall a annoncé des mesures de baisse relatives au logement, au riz, à l’huile, au sucre ou encore aux fournitures scolaires.

Cette décision a été prise à l’issue de la rencontre sur la consommation en présence des commerçants et des industriels, et alors que la période post-covid et la guerre en Ukraine ont renchéri le coût de nombreux produits.

La baisse est de 5% pour les loyers de plus de 500 000 FCFA, de 10% pour ceux allant de 300 000 FCFA  à 500 000 FCFA et de 20% pour ceux inférieurs ou égaux à 300 000 FCFA. Cette dernière catégorie concerne la plus grande partie des ménages au Sénégal, où le salaire minimum est d’environ 50 000 FCFA.

Le coût élevé du loyer se fait particulièrement sentir à Dakar. La capitale sénégalaise, où manquent des milliers de logements, abrite près de quatre millions d’habitants, soit près du quart de la population sénégalaise, estimée à plus de 17 millions d’habitants.

« Les loyers ont augmenté de plus de 200% depuis la dernière tentative de baisse (en 2014) alors que les coûts de la construction n’ont évolué que de l’ordre 45% », a déclaré à la presse Macky Sall.

En 2014, le Parlement sénégalais avait adopté une loi pour alléger les charges des locataires. Le texte mettait en place une réduction obligatoire de 29% des loyers inférieurs à 150 000 francs CFA. Mais elle n’avait pas été suivie de l’effet escompté.

« Des arrêtés seront pris et les prix seront appliqués d’ici mercredi ou jeudi », a déclaré dimanche le ministre du Commerce.

 

Avec AFP

Nombre de Vues | 670 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.