Le Sénégal a oublié Almamy Abdel Kader Kane

Digne fils de ce grand Sénégal et particulièrement de cet ancien grand royaume du Fouta Toro, vient par cette présente, animé des sentiments les plus sincères vous faire part d’un constat qui pour moi est l’une des plus grandes injustices que ce pays a connu depuis l’indépendance et que ni SENGHOR ni DIOUF ni WADE ni vous MR le président n’y ait remédiées. 

– La famille KANE dans son ensemble l’a oublié
– Le FOUTA TORO l’a oublié
– Les FOUTANKES l’ont oublié
– Le SÉNÉGAL l’a oublié.

Je veux parler de ce grand Almamy ce grand Amir-al Mouminin qui pour moi une fois de plus n’a pas d’égal pour appui je citerai ce grand savant Sheikh Harma ould Jalil qui disait » oh grand et illustre Almamy Abdel Kader Kane tu as devancé et tu es placé aux dessus de tous les rois et dirigeants ainsi que tous les saints hommes de ta génération».Almamy Abdel Kader Kane
Je veux parler de celui que le Fouta Toro confia son administration, de celui qui fut le phare de la religion et qui enleva la poussière de l’oeil de l’Islam et fut son aide et son soutien , de celui qui étaya les murs de l édifice musulman et répara ses fissures au moyen des mailles de la science, de l intelligence, de la patience, de la continence , de la piété et de l’autorité de celui encore et encore qui était revêtu des plus amples vêtements de la noblesse, Almamy Abdel Kader Kane, fils du très illustre seigneur Hammadi, fils du seigneur très pieux et plus brillant que l’or Elhadj Lamin fils du Seigneur Matt fils du Seigneur Hammadi fils du seigneur Ali fils du seigneur Hamet Jouldo Kane fils du seigneur Daoud fils du seigneur Yoro.

fils du seigneur Hilal fils du seigneur Ayel fils du seigneur Abdullah Shariff fils du Seigneur Hilal Sakhir fils du seigneur Abdourahmane fils du seigneur Abdallah fils du Seigneur Hilal Dimashki fils du seigneur Ahidou Kanani plus connu sous le nom de Ayel Kane Kabir fils du Seigneur Habiballah fils du Seigneur Abdallah fils du seigneur Saleh (patriarche des Banu Saleh dont le grand historien Ibn Khaldoun dans son fameux livre LES PROLEGOMENES : Il semble que, desormais, ce soit une Dynastie de race blanche, et qui plus, est Sherrif (Descendant de Mouhamed ) qui prit le Pouvoir (1154).

Ces Souverains appartenaient à la Famille D’Ali et du Prophète Mouhamed et formaient la Dynastie des Enfants de Saleh. Selon Idrisi, Saleh était Fils d’Abdallah) fils de Abdallah fils de Moussa Saani fils Abdallah aboulkiran plus connu encore sous le nom de Reddah fils de Moussa Jawnou Fils de Abdallah Kamil (Kamil du fait de sa descendance de par son père Hassan Moussana ibn Hassan sibdi ibn Fatima bint Mohamad Rassoul et de par sa mère Fatima bint Hossein ibn Fatima bint Mohamad Rassoul).

Je veux parler de ce pur cheriff descendant direct du meilleur des hommes l’élu et l’envoyé du seigneur le prophète Saydina Mouhamad (SAW) koreichite d’origine apparentée aux Ommeyades et originaire de Damas il était né de l’année 1141 après l’Hégire c-a-d l’an 1728-1729. 

Je veux parler de celui dont les rossignols chantèrent sa continence , sa piété , sa supériorité sur les rameaux des hommes de race noires et de race blanche de celui qui combattit les Oulad Annaser en faisant l’expédition de Falo – Koli par laquelle il brisa leur puissance aussi de celui dont tous les rois redoutaient alors la rigueur et la violence, malgré l’égale justice avec laquelle il traitait tous ses sujets gens de qualités ou misérables.

Je veux parler de ce grand anticolonialiste visionnaire car si saint louis privilégie la liberté » le laisser passer et le laisser faire » Almamy en revanche met en avant le principe de la souveraineté et de la sécurité. Almamy a juré de défendre le royaume contre l’étranger, il entend exercer pleinement ses prérogatives sur l’ensemble du territoire Fuutanke , faire respecter par tous étrangers ou non , les principes qui régissent sa politique intérieure est un acte de souveraineté qui répond aussi à un souci de sécurité . C’est par souci qu’il refuse au commandant Picard le passage à travers ses états en 1802.

Accepter le principe de liberté absolue telle qu’il est préconise par saint louis, c’est pour l’Almamy renoncer au contrôle des transactions armes et munitions » la sûreté et la célébrité du voyage de Galam » ne doivent pas être préjudiciables à la sûreté du Fouta Toro. En outre à défaut de pouvoir imposer l abolition de la traite des esclaves , l’Almamy reste ferme sur la nécessité de moraliser ce commerce en conformité avec les prescriptions islamiques : interdiction de vendre des hommes libres et d’acheter des musulmans d’ou qu’ils viennent.

Je veux parler de ce grand pieux que le BARON ROGER présente comme auréolé d une réputation de sagesse et de sainteté. Il a consolidé le nouveau régime en calmant les fractions en se faisant craindre de ses concitoyens même les plus puissants. En outre il est exigeant et entreprenant il consolide l’influence du fouta toro à l’extérieur non seulement.

Selon toujours le BARON ROGER la victoire de ce grand roi sur l’émir des travaux a rendu l’Almamy plus autoritaire. Il faisait des remontrances aux princes et aux nations à qui il adressait conseils, instructions et même
Ordres . » Les pèlerins venant des contrées les plus éloignées le consulter, l’entendre, le voir implorer sa bénédiction; ils s’en retournaient contents, édifiés, sanctifiés, objets pour les peuples de respects et d hommages. Les Deenyankoobe achèvent de se soumettre de même que le Bundu, le Joloff, le Walo, Xaaso, le Gajaaga, le Godimaxa, le Haayre tous reconnaissent le magistère spirituel d’Almamy Abdel Kader Kane.

Je veux parler de ce grand humaniste que PRUNEAU DE POMMEGORGE faisant allusion à lui parle d un » marabout ou prêtre de la loi » qui » est parvenu par ses intrigues et sous prétexte de religion à se faire roi ».

Ce disant, il poursuit : » il a engagé tous les grands de ce pays à se faire comme lui marabout. Il a défendu dans tout son pays les pillages ni de faire aucun captif; et enfin par d autres moyens politiques (et au fond très humains) il est parvenu à repeupler son vaste royaume, à y attirer des peuples qui y trouvent leur sûreté. Il commence même par se rendre redoutable à tous ses voisins par sa bonne gouvernance et administration. Ainsi voilà un homme d une contrée presque sauvage, qui donne une leçon d humanité à d autres peuples policés en défendant dans tout son royaume la captivité et les vexations. Ce qui a le plus frustré les européens .

Toujours selon J.B.L DURANT Almamy avait une emprise absolue sur ses sujets. GOLBERRY se fait le porte parole des milieux commerçants de saint Louis en insistant sur son caractère hautain et son attitude insolente à l égard de l administration de saint Louis et des rois des pays Voisins. Les malheurs de la captivité en 1796 , selon MUNGO PARK n ont en rien altéré son caractère déterminé et digne. MILLIER sans doute influencé par les adversaires ou les ennemis d’Abdel Kader , prétend qu’il usa du pouvoir souverain qu’on lui avait confié qu’à tyranniser son royaume .
Je veux parler de ce commandant des croyants titre qui lui imposa en toutes circonstances de veiller aux intérêts supérieurs de l islam en fondant plus de soixante dix mosquées dans les villages pour la prière de vendredi en complément du dense réseau de mosquées de quartier.

Je veux parler de ce fin stratège militaire qui n a rien à envier à ceux sorti de saint cyr (france) de sandhurst (royaumes unis) car pour Lamiral et Durant la force d opinion et l empire absolu qu il avait acquis sur les peuples voisins almamy abdel Kader Kane les devait aussi à ses succès militaires.

Je veux parler de ce grand réunificateur car depuis l’Almamy Abdel Kader Kane le Fouta Toro n’avait plus retrouvé cette union qui en fit la puissance la plus formidable de toute l Afrique disait FAIDHERBE LOUIS car après la mort tragique de l’almamy le fouta connaît une nouvelle ère d’instabilité politique en raison du triomphe des intérêts particuliers sur l intérêt général. Les intrigues politiques et les luttes de clans enlèvent au pouvoir ce qui a fait sa force sous l’Almamy Abdel , l’unité de conception et la rigueur dans les principes qui ont sous-tendu ses actions.

Je veux parler de celui qui enleva le sommeil à BLANCHOT de sorte qu’il envoie à Samm Banard faire comprendre à ces imbéciles de nègres disait il ce qu’est la puissance coloniale. Blanchot ira jusqu’à armer deux bâtiments de guerre le « cerf » et le « tapageur » , commandés respectivement par Charbonnier et par Porlier pourquoi » punir la ridicule témérité » d’Almamy Abdel Kader Kane et venger l’injure faite au gouvernement français et à la colonie du Sénégal par Almamy.

Blanchot déclara la guerre à l’Almamy parce que, écrit il ,
– » Almamy persiste à exiger impérieusement ce qui ne lui est pas dû »
– » Almamy nous défend d’aller traiter dans son pays »
– » Almamy ne veux plus nous laisser passer pourquoi aller en Galam »
– » Almamy croit que nous le craignons et fait l’insolent »
» le gouvernement est las des vexations qu’Almamy se permet en rivière et de son arrogance » Pour Blanchot il faut imprimer le respect par tous les moyens à l’Almamy.

Ma grande question Blanchot et tant d’autres n’ont ils pas été récompensés ici au Sénégal même, en se voyant baptisé des rues avenues, écoles etc ….

Qu’en est il pour ce grand ALMAMY cité ci dessus
Très chers dirigeants je vous laisse cogiter à cela, tout en vous rappelant que c est un devoir moral et surtout, ne vous laissez pas aveugler par la politique, l’esprit patriotique et l’histoire doivent primer sur tout.


PRINCE ABDEL KADER KANE jr
Source : la première Hégémonie peule et les chroniques du Fouta Sénégalais

Nombre de Vues | 386 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.