Bannière CESE-OK

L’affaire Ousmane Sonko se corse, l’opposant file droit vers la prison

Les attaques de Sonko contre les magistrats Serigne Bassirou Guèye et surtout Mamadou Seck et Samba Sall ont été mal accueillies.

Ousmane Sonko risque la prison. Selon Le Quotidien qui cite des sources judiciaires, «une nouvelle procédure pour outrage à magistrat est en discussion» et pourrait être jointe à «l’appel à l’insurrection» brandi après ses appels à la résistance. Par ailleurs, le leader de Pastef a déclaré hier qu’il n’entend pas répondre à une éventuelle convocation du juge d’instruction. Il considère, en effet, que la procédure de levée de son immunité est «illégale». Il faut redouter, par conséquent, qu’il soit cueilli manu militari parce qu’après ce dernier acte de l’Assemblée nationale, plus rien ne devrait empêcher son audition.

 L’Assemblée nationale a levé, vendredi, l’immunité parlementaire du député de l’opposition, Ousmane Sonko, sous le coup d’une accusation d’une plainte pour «viols répétés»…
 
Au cours d’une séance plénière organisée à huis clos, 98 députés ont voté pour, 1 contre. Il y a eu deux abstentions.

 2,608 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.