Consternation au Sénégal après la mort de 11 bébés dans un incendie à l’hôpital de Tivaouane

Tristesse, consternation, désolation et compassion après l’annonce de la mort de 11 nouveau-nés mercredi soir, dans un incendie qui s’est déclaré au service de néonatalogie de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane dans la région de Thiès.

Un court-circuit serait à l’origine de l’incendie, selon les premières informations. Le drame s’est produit mercredi vers 21h. Le bilan provisoire fait état de 11 bébés calcinés.
Le président de la République hors du territoire exprime sa profonde compassion. “Je viens d’apprendre avec douleur et consternation le décès de 11 nouveaux nés, dans l’incendie survenu au service de néonatalogie de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane. A leurs mamans et et à leurs familles, j’exprime ma profonde compassion”, a twitté Macky Sall.

Le chef de l’Etat, a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à l’incendie survenu mercredi à l’hôpital Mame-Abdoul-Aziz-Sy de Tivaouane (ouest), dans lequel onze bébés ont trouvé la mort, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome.

Cette enquête va porter sur l’état des installations de cet hôpital de Tivaouane mais aussi sur celles des autres établissements sanitaires du pays, a précisé le ministre de l’Intérieur.

Antoine Diome, dont les propos sont rapportés par plusieurs médias dont la Radio futurs médias (RFM, privée), s’était rendu à Tivaouane où il a présenté aux familles éplorées les condoléances de l’Etat.

Il a fait part de son émotion et se dit d’autant plus attristé que ce drame concerne de nouveau-nés.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé et de l’Action sociale assure que toutes les dispositions ont été prises pour l’assistance des familles des victimes.

Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, présent à Genève (Suisse) où il participait à l’assemblée annuelle de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a décidé d’écourter son séjour pour rentrer au Sénégal où il est attendu ce jeudi, selon ses services.

Il a toutefois demandé à une équipe conduite par son directeur de cabinet, Alphonse Thiaw, de se rendre au chevet des victimes à l’hôpital de Tivaouane, selon le communiqué.

’’En attendant l’évaluation de la situation, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a alerté’’ sa cellule de crise, indique la même source.

Nombre de Vues | 2,680 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.