Touba : Le Khalife accepte les excuses des manifestants et réarme les chefs de village dans la gestion de la ville

C’est en réunion dans la salle de la résidence Khadimou Rassoul avec les chefs de village, délégués de quartier et le maire de Touba, que Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre a délivré le message du Khalife Général des Mourides. Un message qui a intéressé, d’une part, la gestion du foncier de la cité religieuse et d’autre part, le comportement attendu désormais de chaque habitant de la cité.

“Si vous saviez ce qu’il endure pour vous…”

Dans la continuité des derniers événements regrettables qui ont eu lieu à Touba et qui sont consécutifs à la covid-19, Serigne Bassirou confiera la volonté du Patriarche de Darou Miname de ne plus laisser de tels débordements se produire. Ainsi se voudrait-il clair dans le message. ” Le Khalife rappelle qu’il ne veut plus attendre que des gens sont en train de manifester leur courroux pour trouver des solutions à leurs problèmes. Que tout le monde sache qu’il est à notre écoute. (…)”
Le chef religieux de faire remarquer que Serigne Mountakha n’a jamais cessé de trouver des solutions aux difficultés des populations. “Si ces dernières savaient ce qu’il endure pour satisfaire leurs préoccupations !” s’exclamera-t-il, avant d’ajouter que Serigne Mountakha n’a jamais cessé de veiller sur les populations, de s’enquérir de leurs difficultés et de chercher à trouver des solutions à leurs préoccupations. Rien de ce qui s’est passé ces derniers jours ne lui a échappé. Par conséquent, nous devrions-nous réjouir d’avoir un guide spirituel de sa trempe qui ne manque jamais de répondre à nos attentes.”

En guise de rappel, Serigne Bassirou Mbackè Abdou Khadre invitera à une introspection sur la vie pré-khalifale de Serigne Mountakha Mbacké qui ne rechignait jamais avec les ndigëls. “Il a toujours été à l’écoute de ses pères et frères qui l’ont précédé au Khalifat de Touba. Il a les servis tous de manière exemplaire. Nous lui devons cela”.

Excuses acceptées

L’occasion a été saisie par le porte-parole du Khalife Général des Mourides pour se féliciter de la rapidité d’exécution des jeunes lorsqu’il leur a demandé de mettre un terme à leurs manifestations. “Le Khalife se félicite de savoir que vous avez, à la minute, obtempéré lorsqu’il vous a demandé d’arrêter.”
Dans la foulée, il décernera un satisfecit personnel à l’endroit des membres de la famille de Serigne Touba, de ceux des concessions de Cheikhs, pour leur soutien indéfectible à son endroit. “Ils sont derrière moi et ne ménagent aucun effort pour que cette mission soit couronnée de réussite.”

Le Khalife sur la gestion de Touba

Après une brève introduction du maire de Touba, le porte-parole du Khalife Général des Mourides, abordera ce point essentiel de son discours par un petit rappel. En effet, il précisera que “Serigne Sidi Mokhtar avait confié le foncier à Serigne Sidi Abdou Lahad. Une charge qui a été, souligne-t-il, confirmée à son endroit par Serigne Mountakha Mbacké.”

Cela dit, il leur confiera le ndigël du Patriarche de Darou Miname qui leur donne ordre de désormais veiller aux comportements des populations qui vivent dans leurs localités respectives. “Aujourd’hui, le Khalife m’a instruit de vous dire qu’il vous renforce dans le travail de contrôle des comportements des populations. Si vous voyez des choses non conformes avec la sacralité de la cité et à ses recommandations, il vous demande de tout de suite y remédier. Si la situation vous dépasse, il vous recommande de vous en ouvrir à vos supérieurs hiérarchiques jusqu’au maire. Et si c’est toujours compliqué, vous m’en tiendrez informé (…)” Il poursuit : “Touba est une propriété exclusive de Serigne Touba qui l’a acquise par la grâce de Dieu. C’est une terre qui lui a exclusivement été réservée et pour laquelle il a formulé des prières déjà exaucées. À l’instar de ses prédécesseurs, il s’engage à la protéger. C’est Serigne Modou Moustapha qui avait fait de Touba un village. Que les délégués de quartier sachent que là où ils se trouvent dans leurs localités, ils le représentent.” Une réunion tous les trois mois sera déroulée. Cette réunion sera l’occasion pour les chefs de village et délégués de quartier de décliner la liste des difficultés ressenties et exprimées par les populations “.

Dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.