Thierno Lo : “le procureur devait s’autosaisir dans l’affaire Aliou Dembourou Sow”

Le président de la Société nationale de gestion du patrimoine du Ter, Thierno Lo est d’avis que le procureur devait s’autosaisir dans l’affaire Aliou Dembourou Sow. Il l’a dit dans un entretien avec le journal Le Quotidien.

Se prononçant sur les propos du député Aliou Dembourou Sow qui ont créé une vive polémique les derniers jours, Thierno Lo préconise la formation des militants. Le militantisme doit être issu d’une formation, a-t-il dit.

Pour Thierno Lo, dont les propos sont rapportés par Le Quotidien, “le procureur devait se saisir du dossier pour traduire ce député en justice pour qu’il ne récidive pas. Comme il est député, il fallait demander à l’Assemblée nationale de lever son immunité parlementaire et qu’on lui donne une bonne leçon. Au lieu de cela, on le laisse comme tel et l’Apr fait un communiqué laconique. Demain, si quelqu’un dit la même chose, est-ce qu’on pourra le prendre ? Le pouvoir est en train de consacrer une jurisprudence. D’abord, ce député aborde un 3ème mandat qui pose problème actuellement et il dit : «Nous allons.» Cela veut dire qu’il singularise une ethnie qui va essayer de défendre un président de la République dans un pays comme le nôtre. C’est inacceptable ! Il aurait même du être exclu de son parti”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.