Le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken à Dakar pour consolider le partenariat entre les États-unis et le Sénégal

C’est à Dakar qu’Antony Blinken, le secrétaire d’État américain, achèvera sa première tournée en Afrique. En deux décennies, le Sénégal est devenu une étape obligée pour les représentants de Washington en visite sur le continent. Et sans doute la seule parmi les pays francophones.

Moins de deux ans après la visite de son prédécesseur, Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine séjourne à Dakar les 19 et 20 novembre. Il rencontre Macky Sall et sa ministre des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall, « pour réaffirmer le partenariat étroit entre les deux pays », précise un communiqué du département d’État américain.

Le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, est arrivé, vendredi, peu après 18 heures à Dakar. 

En provenance de Lagos (Nigeria), M. Blinken a été accueilli par la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall, à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD).

Au cours de son séjour, le chef de la diplomatie américaine rencontrera le président Macky Sall et la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, souligne un communiqué de presse reçu à l’APS.

Ces entretiens porteront sur les ’’moyens d’approfondir le solide partenariat entre les États-Unis et le Sénégal’’.

Le Secrétaire d’État américain participera à différentes activités qui seront ouvertes à la presse.

Dans la journée de samedi, il assistera à une rencontre avec le secteur privé à l’hôtel Radisson Blu, où il est également prévu une cérémonie de signature de contrats et une table-ronde économique et numérique de femmes.

Antony Blinken va ensuite animer une conférence de presse conjointe avec la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall.

Il quittera Dakar le même jour.

La capitale sénégalaise est la dernière étape de cette tournée africaine qui a conduit le chef de la diplomatie américaine au Kenya et au Nigeria.

En 2020, son prédécesseur, Mike Pompeo, avait effectué lui aussi une visite au Sénégal lors d’une tournée sur le continent africain.

Le Sénégal est l’un des partenaires clé des États-Unis en Afrique.

Début novembre, l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Tulinabo S. Mushingi, révélait que ’’rien qu’au cours des cinq dernières années, le peuple américain a fourni au Sénégal une assistance chiffrée à environ 554 milliards de francs CFA (1 milliard de dollars), à travers divers programmes’’.

Sur ce montant, environ 332 milliards de francs CFA (600 millions de dollars) ont été alloué à travers l’USAID, l’Agence des Etats-Unis pour le développement international.

Nombre de Vues | 1,016 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.