Signature de convention portant externalisation des prêts DMC

Le ministre des Finances Abdoulaye Daouda DIALLO a procédé à la signature de convention entre l’Etat du Sénégal et l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Sénégal portant EXTERNALISATION DES ¨PRETS DMC ».

Abdoulaye Daouda DIALLO prêts DMCDes Administrateurs Directeurs généraux de banques partenaires ont accepté d’accompagner l’Etat dans la relance des prêts au logement, communément appelé « prêts DMC ». L’objectif de l’externalisation est la résorption, sur une période de quatre (4) ans, du stock de demandes de prêts en instance au 31 décembre 2020.
Il s’agit d’une solution alternative consistant à faire intervenir les banques partenaires dans la prise en charge des demandes de « prêts DMC ». Elle repose sur le mécanisme de la bonification des intérêts qui est une opération par laquelle, l’agent de l’Etat reçoit un prêt à taux zéro (0) et l’Etat prend en charge les intérêts appliqués par les banques partenaires.
L’octroi de ces prêts sans intérêts est l’une des plus anciennes politiques sociales de l’Etat du Sénégal, instaurée par le décret n°64-150 du 27 février 1964, pour faciliter à ses agents l’accès au logement. Après 57 ans d’existence, le prêt DMC a certainement pris des cheveux blancs, mais n’a pas encore perdu toutes ses dents.


Le cadre réglementaire régissant ce mécanisme a connu plusieurs modifications à travers le temps, notamment celle de 2006 qui a consacré l’augmentation du montant-plafond du prêt qui est passé de deux millions (2.000.000) à cinq millions (5.000.000) de francs CFA et la prolongation du délai maximum de remboursement qui est passé de cinq (5) à sept (7) ans. En 2009, une autre évolution a autorisé l’octroi de prêts sans intérêt aux contractuels de l’enseignement général et technique.

Selon Abdoulaye Daouda Diallo, le prêt DMC a connu plusieurs évolutions et un grand succès qui s’est traduit par une forte augmentation du nombre de demandes. Toutefois, pour des raisons budgétaires, l’arbitrage n’a pas toujours été favorable à la poursuite de la satisfaction des demandes. Il s’en est suivi une accumulation des dossiers de « prêts DMC » en instance de traitement qui s’élèvent aujourd’hui à plus de 38.000 demandes représentant un montant global d’environ 152 milliards de FCFA.

Poursuivant, il ajoute que la signature de cette convention constitue un moment très important qui entre dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe 3 du Plan Sénégal Emergent intitulé « Capital humain, protection sociale et développement durable ». L’action du Président de la République Macky SALL, dit l’argentier de l’Etat, est fortement marquée par son approche humaniste qui traduit sa volonté affichée pour une amélioration continue des conditions de vie de ses concitoyens en général, et des agents l’Etat en particulier. C’est la raison pour laquelle «il nous a instruit, lors du Conseil des Ministres tenu le 20 janvier 2021, de relancer les « prêts DMC », en relation avec le système bancaire national».



Nombre de Vues | 1,226 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.