Le message de Macky Sall au sommet virtuel pour la démocratie, initié par le Président américain Joe Biden

Le Président de la République, Macky Sall, invité au sommet virtuel pour la démocratie, initié par le Président américain Joe Biden qui s’est tenu les 9 et 10 décembre, a partagé l’expérience sénégalaise dans le renforcement de la pratique démocratique.

« Quel que soit son âge et son degré de maturité, la pratique démocratique n’est jamais une œuvre achevée mais un idéal en construction et dont les fondements peuvent vaciller à tout moment. C’est dire qu’en la matière, nous devons faire preuve d’humilité car il y a plus d’expériences à partager que de leçons à donner ». C’est le principal message du Président Macky Sall lors du sommet sur la démocratie, initié par le Président américain Joe Biden les 09 et 10 décembre 2021.

Le Chef de l’Etat sénégalais a réaffirmé tout son « engagement en faveur des valeurs partagées de démocratie et de respect des droits de l’homme ». Selon lui, « l’exercice démocratique repose d’abord et avant tout sur l’équilibre entre liberté, responsabilité, respect des institutions et de l’ordre public ». C’est, estime-t-il, ce qui fait « la force du régime démocratique mais aussi sa délicatesse et ses vulnérabilités ».

De l’avis du Chef de l’Etat, « pour les pays en retard sur le processus de développement, la réalisation des droits économiques et socio-culturels est aussi prioritaire que l’exercice des droits civils et politiques ».

Il s’agit pour lui de « consolider de l’Etat-nation, conforter l’Etat de droit et les institutions démocratiques et d’asseoir les bases du développement économiques et sociales qui sont aussi importantes que l’exercice des libertés et droits fondamentaux ». Selon le chef de l’Etat, « la longue maturation doublée d’un multipartisme qui existait déjà à l’époque colonial nous a aide à nous familiariser à la compétition politique ». En outre, il a précisé que « la Nation s’est construite chez nous avant notre indépendance (…) ce qui nous a permis d’élire sans interruption un président d’obédience chrétienne pendant 20 ans dans un pays musulman à 95% ».

Macky Sall estimera que les plus grandes menaces contre les régimes démocratiques sont « le populisme, le radicalisme, les extrémismes de tous bords, l’extrême pauvreté, l’exclusion sociale et les fake news ». Pour le triomphe des idéaux démocratiques, le chef de l’Etat sénégalais évoquera le « Power sharing » ou partage du pouvoir qui, selon lui, « aide à stabiliser les pays en pacifiant l’espace politique ». Pour lui, « apaiser la scène politique et assurer la stabilité de l’Etat et des institutions » sont devenus « une nécessité démocratique ».

Le sommet virtuel sur la démocratie a réuni 110 pays. L’événement, qui est au cœur de la politique étrangère du Président américain, était axé sur trois grandes thématiques : se défendre contre l’autoritarisme, s’attaquer à la corruption et la combattre et promouvoir le respect des droits de l’homme.

Dans son discours d’ouverture, le Président Biden a souligné l’urgence d’apporter des réponses aux dérives autocratiques et évoqué une nouvelle vision de la démocratie agissante.

Nombre de Vues | 4,960 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.