L’Afrique doit lancer «d’audacieuses et profondes» réformes, selon Directrice générale du FMI

La Directrice générale du Fonds monétaire internationale (Fmi), Kristalina Georgieva en séjour au Sénégal du 09 au 11 décembre 2021 – passe en revue, dans un entretien exclusif avec le quotidien national «Le Soleil», les enjeux et défis de l’heure qui se dressent pour l’Afrique. Pour une «relance intelligente, inclusive et verte», l’heure est venue pour le Vieux Continent de lancer «d’audacieuses et profondes» réformes, déclare Mme Georgieva.

Interpellé sur la contribution du Fmi dans la lutte contre la pandémie de covid19 mais aussi la relance des économies africaines après-Covid, Kristalina Georgieva réagit en ces termes : “La pandémie de Covid-19 a créé une onde de choc économique et sanitaire sans précédent dans la région, et malgré la diminution récente du nombre de cas en Afrique, il est impossible d’écarter la possibilité de nouvelles vagues. L’apparition du nouveau variant Omicron en est un rappel amer.
Dans ce contexte, la priorité des décideurs africains est clairement de protéger les vies et les moyens de subsistance, ce qui leur impose des choix souvent difficiles.
Pour accroître les marges de manœuvre de politique économique, le Fmi a accordé une aide financière de 36,4 milliards de dollars américains (ndlr : 21 112 milliards de FCfa) à 44 pays d’Afrique en sus des allègements de dette accordés à 24 pays.
Nous n’avons jamais fait autant et aussi rapidement. Cela représente plus de dix fois la moyenne des prêts annuels de la décennie précédente.
Les pays d’Afrique ont par ailleurs obtenu plus de 34 milliards de dollars américains (ndlr : 19 720 milliards de FCfa) venant directement de l’allocation de Droits de tirages spéciaux (Dts) sans précédent effectuée cette année. Ils pourraient en obtenir davantage à la suite de la réallocation de Dts de la part d’autres pays membres, destinée à permettre l’octroi de financements concessionnels supplémentaires.
Ces fonds devraient aider les autorités à s’acquitter de la difficile tâche de protéger la population tout en posant les bases d’une relance vigoureuse.
Nous avons également tiré la sonnette d’alarme pour indiquer que, tant que la population d’Afrique ne sera pas vaccinée, le continent restera vulnérable à de nouvelles flambées de la maladie. Le Fmi a proposé comme objectif d’immuniser au moins 40 % de la population mondiale d’ici la fin de cette année et 70 % au milieu de l’année 2022. Avec d’autres organismes multilatéraux, nous avons créé un groupe de travail dont le mandat est de s’assurer que les pays obtiennent les vaccins et les ressources dont ils ont besoin.
Au-delà de la sortie de cette crise, je souhaite discuter des opportunités d’avenir de l’Afrique et du Sénégal. D’ici 2050, plus du quart de la population mondiale vivra en Afrique. Le temps est venu de lancer d’audacieuses et profondes réformes pour assurer une relance intelligente, inclusive et verte afin d’assurer la prospérité du continent.
Tout d’abord, pour que les nouveaux venus sur le marché du travail en Afrique possèdent les compétences qu’exigent les nouveaux emplois, il faudra un climat des affaires favorable à la croissance économique et des investissements privés substantiels, notamment étrangers.
Il est essentiel d’engager des réformes pour stimuler la concurrence, réduire les goulots d’étranglement (y compris ceux imputables à une électricité peu fiable), assainir la gouvernance et promouvoir l’inclusion financière.
Des initiatives de développement des infrastructures numériques à l’échelle de l’Afrique, comme la Stratégie de l’Union africaine pour la transformation numérique, stimuleraient également la productivité du continent africain et sa résilience aux futurs chocs, et faciliteraient une industrialisation plus sobre en carbone. La mise en œuvre intégrale de la Zone de libre‑échange continentale africaine non seulement protégerait l’Afrique contre les perturbations mondiales, mais dynamiserait la concurrence, attirerait l’investissement étranger et favoriserait la sécurité alimentaire dans toute la région”.

Nombre de Vues | 12,744 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.