Bataille rangée entre deux groupes d’étudiants : Le temps d’un armistice ?

Après l’appel à la paix de la direction du Coud, suivi de la conférence de presse co-animée par les deux protagonistes à l’université, la paix est revenue dans le temple du savoir. Cependant, c’est à croire que les deux parties n’observent que le temps d’un armistice. En effet, venus couvrir cette conférence de presse, les journalistes ont été contraints de ranger leurs affaires. « Cette conférence de presse est terminée », a lancé un des protagonistes alors qu’un de ses camarades de l’autre camp voulait prendre la parole.

L’association des étudiants pour le développement de la Casamance (AEDC), communément appelée Kekendo, et l’association pour la promotion de la culture sérère, connue sous le nom de Ndefleng, ont fait face à la presse, ce vendredi, en fin de journée, pour manifester leur volonté de faire la paix. Selon Ibrahima Sarr, médiateur de l’université, tous les deux parties ont accepté d’arrêter le conflit. « Nous avons discuté avec les deux associations, en leur disant que nous sommes dans un campus de paix et que l’histoire a prouvé des liens forts entre le Sud et le Sine. C’est pourquoi les deux camps ont accepté de nous écouter et désormais elles rassurent de ne plus jamais verser dans de tels conflits », s’est-il réjoui. Le chef de file de Kekendo qui a pris la parole a affirmé leur respect des aînés. Il reconnait que « l’Université est un espace qui a toujours connu des violences ». Mais, ils sont décidé à faire régner la paix. « Nos aînés nous ont demandé d’arrêter le conflit. Dans sa culture, le Kekendo a toujours suivi les conseils des aînés. Donc, nous sommes d’accord de s’ouvrir à la paix ». Son camarade de Ndenfleng s’est également prononcé sur la même longueur d’onde. Toutefois, il faut signaler que lorsque Léopold Nzalé, un des responsables de Kekendo a voulu prendre la parole, un membre de Ndenfleng a opposé son veto. D’un ton ferme, il dira : « Cette conférence de presse est finie ». Avant de signifier à un journaliste de baisser sa caméra.



 1,830 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.