Le Saes condamne les violences à l’université

Suite aux évènements qui se sont produits dans la nuit du 25 au 26 mars 2021 au campus social de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur condamne fermement ces violences regrettables d’où qu’elles viennent.

Le SAES estime que l’université est par excellence un lieu d’acquisition du savoir, de formation humaine, de préparation à la vie professionnelle, mais aussi un lieu de socialisation. Toute autre activité sort du cadre universitaire.

Le SAES demeure fondamentalement attaché aux franchises et libertés académiques, pour autant l’Université ne saurait être un espace de non-droit.
Par conséquent, le SAES demande aux autorités de prendre toutes les dispositions pour faire cesser ces violences et appelle à la sagesse des uns et des autres afin que le legs de la démocratie, de l’État de droit, de la tolérance et de la fraternité entre les différentes composantes de notre nation, du commun vouloir du vivre ensemble, soient préservés.

 874 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.