Application laviesenegalaise.com
HomeÀ la uneChronique – ISOLOIR : Le coup de Me de Aissata Tall Sall

Chronique – ISOLOIR : Le coup de Me de Aissata Tall Sall

Aïssata Tall Sall

En lançant son mouvement « Osez l’avenir », Me Aissata Tall Sall avance vers 2019 en passant par les Législatives.

Elle a un joli minois. Elle a une belle gueule. Elle est aussi éloquente qu’entreprenante. Me Aissata Tall Sall a décidé de  tracer sa propre voie à travers « Osez l’avenir ». L’avenir, c’est déjà ces élections législatives où elle doit  triompher. Obtenir la majorité, ce serait le grand succès de l’histoire politique du Sénégal. Ce n’est pas gagné. Mais, les voix qu’elle engrangera le 30 juillet détermineront sa courbe de projection vers 2019. Elle y croit. C’est déjà une victoire pour cette avocate qui a connu des heures de gloire au sein du Parti socialiste. Avant de chuter.

Me Aissata Tall Sall est apparue en pleine lumière en 1998. Nommée ministre de la Communication par Mamadou Lamine Loum, qui avait succédé à l’inamovible Habib Thiam  à la Primature, elle donne un air de fraîcheur à ce gouvernement composé de caciques socialistes. Elle finit porte-parole du gouvernement socialiste et intègre les Verts. Depuis, elle a gravi les échelons. Femme indépendante et ambitieuse, elle brigue le secrétariat général du Ps dirigé aussi par Ousmane Tanor Dieng. C’est la guerre des tranchées.

Finalement, elle ne sera pas élue après une résolution de Khalifa Sall qui a permis à OTD de rempiler. C’était en juin 2014. Depuis, c’est la traversée du désert. Elle perd ses postes dans le bureau politique. Tanor renforce son leadership en promouvant « ses lieutenants » et marginalise les contestataires. Sans vaciller, elle encaisse et réussit à se faire réélire de justesse à la mairie de Podor après avoir réussi à enrayer la machine BBY. Emmurée dans le silence, elle prépare son grand coup politique en lançant Osez l’avenir cette année. Elle dit : « Osez l’avenir est composé de patriotes, acteurs politiques, Sénégalais authentiques, nationalistes et aimant leur pays….  On (le mouvement) est décidée à y aller et laisser derrière nous le monde du passé (et) renouer avec les combats politiques…» Elle ajoute : « il est hors de question pour nous de faire des coalitions de circonstance… Ce que nous voulons, c’est être nous-mêmes, parler au Sénégalais, avoir la conviction des Sénégalais et remporter la victoire aux législatives. Pour cela, il faut oser l’avenir pour notre pays. »

C’est un combat pour la gestion des ressources naturelles. « Le monde tel que nous le vivons aujourd’hui, est de plus en plus difficile, il est de moins en moins sûr avec des ressources de plus en plus rares, des inégalités criardes entre les différentes couches de la population et un environnement de plus en plus menacé.

L’Afrique couvre 60 % des terres arables du monde. Pour être le berceau de l’humanité, l’Afrique doit nourrir le monde et pourtant, l’Afrique a faim, elle a même très faim», avance-t-elle. Coup de Me ?

 

         Par L’Électeur – laviesenegalaise.com

 

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Vote avec un autre d
EL HADJI HAMIDOU KAS