Visa d’entrée au Sénégal – Cacophonie au sommet de l’Etat : Le Ministre de l’Intérieur et celui du Tourisme ne parlent pas le même langage!

- Publicité -

Aly Ngouille Ndiaye, premier flic du pays et Alioune Sarr, ministre du Tourisme ne sont pas sur la même longueur d’onde. Autrement, ces deux membres du Gouvernement ne parlent pas le même langage en ce qui concerne la question agitée les derniers jours sur la mesure de réciprocité pour l’obtention d’un visa d’entrée au Sénégal, pour les étrangers.

Selon nos confrères de Dakarcatu, le ministre du Tourisme Alioune Sarr invité sur France 24 le 2 Octobre dernier, en marge du salon « Top Resa », avait tenu à rassurer tous les étrangers. Ce dernier disait clairement si l’on en croit à nos confrères que la mesure n’était pas à l’ordre du jour. Il avait rajouté que « le Sénégal a supprimé les visas pour les touristes» et que c’est « une décision sur laquelle on ne reviendra pas », des propos rapportés par Dakarcatu.
Seulement, ce jeudi, sur la la Rfm, Aly Ngouille Ndiaye a pris le contre-pied du Ministre du Tourisme. “Le Sénégal va étudier comment instaurer un visa pour les étrangers qui ne résident pas dans l’espace Cedeao”, a-t-il déclaré.
Le patron de la sécurité publique a annoncé des mesures strictes et rigoureuses à l’étude dans un projet afin de mieux identifier ceux qui franchissent nos frontières.
“Nous sommes en train de procéder, à travers un projet, à des mécanismes dans le but d’identifier les étrangers. Cela passe nécessairement par le moyen leur permettant d’avoir l’autorisation de venir dans notre pays à travers l’octroi un visa” a déclaré Aly Ngouille Ndiaye. Il précise toutefois qu’il s’agit de sa “position personnelle, il faut payer le visa pour entrer au Sénégal”.

Mais, laviesenegalaise.com est en mesure de révéler que les autorités sénégalaises envisagent de rendre de nouveau obligatoires les visas pour les ressortissants d’États (comme la France, les États-Unis, la Belgique…) qui en demandent aux Sénégalais. Macky Sall n’a pas encore tranché mais le dossier est très avancé a écrit récemment Jeune Afrique qui n’est jusque-là pas démenti par la Présidence.

On ne sait pas ce qui a changé entre temps, mais JA annonçait même que le Ministre du tourisme, Alioune Sarr en visite en France, devrait, évoquer cette question avec les tour-opérateurs français, au salon professionnel IFTM Top Resa qui s’est tenu en France.

Quoi qu’il en soit, nos autorités ont intérêt à trouver un cadre de concertation et à s’entendre sur les grandes décisions à prendre au risque d’écorner l’image du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.