RENVOI DU PROCÈS DE DETHIE FALL ET MAME DIARRA FAM : Sonko révèle les raisons et mouille Malick Sall

Si le renvoi du procès en flagrant délit des députés Mame Diarra Fam et Dethié Fall prévu ce mercredi 22 juin a été renvoyé au lundi 27 juin, c’est qu’il y a une main derrière. Cette main, c’est celle de Me Malick Sall, ministre de la Justice. Du moins, selon Ousmane Sonko, président de Pastef qui s’exprimait lors du point de presse des leaders de Yewwi, ce jeudi 23 juin.

La raison de “l’étroitesse” de la salle d’audience évoquée n’en est donc pour rien. « C’est le ministre Malick Sall qui a demandé le renvoi de ce procès pour aller en procès spécial, parce qu’il s’est heurté au refus de jeunes magistrats en flagrant délit », révèle Sonko. Il ajoute que si l’audience se tenait, les prévenus allaient être relaxés. Or la volonté du pouvoir est « d’empêcher certaines têtes de liste dans des départements stratégiques de participer aux élections législatives ».

« Malick Sall a voulu des condamnations de principe pour que nos camarades tombent sous le coup de l’article 34. Ils seraient ainsi frappés d’inéligibilité », explique Ousmane Sonko pour qui « le maire de Guédiawaye risque aussi le même sort ». Si Barthélemy Dias a échappé à ce « plan », c’est parce que, avance Sonko, il n’a jamais franchi le seuil du portail de son domicile. Autrement, il serait aujourd’hui parmi les prévenus.

La stratégie du pouvoir est claire pour Sonko : priver Yewwi Askan Wi de ses têtes de liste à Ziguinchor, Mbacké et Guédiawaye, toutes arrêtées lors de la manifestation interdite du 17 juin dernier. Il s’agit notamment de Guy Marius Sagna, Serigne Abdou Bara Mbacké Dolly et Ahmed Aïdara. La députée Mame Diarra Fam est deuxième de la liste de Yewwi à Pikine.
Après s’être félicité du succès du concert des casseroles, Ousmane Sonko a martelé que le plan d’action de Yewwi reste maintenu. A savoir, organiser un rassemblement le 29 juin prochain. A l’en croire, le concert de casseroles est une forme de lutte, mais il reste clair qu’il faudra plus contre Macky Sall, c’est-à-dire la confrontation sur le terrain.


Félix DIAGNE – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 770 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.