Organisation des élections locales au Sénégal : Vers l’arbitrage de Macky Sall

C’est encore le flou autour de l’organisation des élections locales au Sénégal. L’arbitrage du Président Macky Sall est attendu. Le Chef de l’Etat doit ainsi fixer la date de l’organisation des Locales.

L’évaluation du processus électoral et l’audit du fichier, entamés le 2 avril dernier, vont prendre 7 mois et 25 jours. Par conséquent, il y aura suffisamment de place pour une élection en décembre 2021, selon l’opposition Sénégalaise.

Elle prévient déjà qu’elle «n’acceptera pas un nouveau forcing du Président Macky Sall et met en garde le régime de toutes les conséquences qui pourraient encore découler de cette dangereuse situation». La mouvance présidentielle est dans l’optique d’organiser les Locales en janvier 2022. Saliou Sarr, chef de file des émissaires de l’opposition au Dialogue national, a tenu un point de presse ce mercredi pour démontrer la faisabilité des élections locales en décembre 2021.
«Malgré tous ces retards et avec le démarrage du processus électoral le 2 avril 2021, nous pensons, nous réaffirmons qu’il est possible d’organiser les élections locales en 2021», a déclaré Saliou Sarr, dans des propos rapportés par le journal «Le Quotidien». 

Dans les détails, le responsable politique avance : «la première étape est l’audit du fichier en 90 jours, qui se termine à la mi-mai et l’évaluation du processus 60 jours en fin mai (…) la revue du code électoral et celle des collectivités locales et certains points en suspens qui seront discutés pour une durée de 30 jours. La 3ème étape, c’est la révision exceptionnelle des listes électorales pour une durée de 2 mois. La 4ème étape sera consacrée au dépôt des candidatures. C’est le Code électoral qui a 80 à 85 jours avant la date des élections.»

 2,422 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.