Limogeage de Mimi Touré : Les détails du virement de l’ex patronne du CESE  

Personne n’avait flairé cette dissolution du gouvernement. Encore faudrait-il le souligner, personne n’avait imaginé que la dame de fer Madame Aminata Touré allait être démise de ses fonctions à la tête du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Maintenant que la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, il urge d’entrer les secrets des coulisses pour tout comprendre sur les raisons de cet inattendu limogeage.

 

Si, comme le pensent certains, il aurait au préalable une tension entre Macky Sall et son ancienne Premier ministre, les ambitions de cette dernière de succéder au premier nommé à la tête de ce pays n’y sont pas étrangers. Selon nos confrères de Confidentiel, « tout est parti de la plainte de Mimi Touré contre le Directeur général de la Maison de la Presse, Bara Ndiaye, par ailleurs Maire de Méouane, qui accusait la patronne du CESE d’avoir embauché des centaines de personnes à son compte personnel pour les rémunérer avec l’argent public de son institution dans le but de se créer une base politique nationale ».

M. Bara Ndiaye, reproché de diffamation par Mme Mimi Touré, n’a pas daigné apporter des preuves pour conforter ses allégations. Toujours d’après nos confrères, les choses vont s’envenimer quand un haut responsable du Trésor Public appelle directement l’agent comptable particulier du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)  pour lui demander de transmettre la liste des personnes nouvellement embauchées au sein de l’organisation.

Ce que le comptable refusera catégoriquement. Face à son outrecuidance, le responsable du Trésor lui signalera agir au nom de la haute autorité. L’agent opposera un nouveau véto. Les échanges seront très houleux entre l’agent comptable et le responsable du Trésor et ce dernier lui fera une menace à peine voilée de sanctions imminentes. L’agent du Trésor mettra en exécution ses menaces dès le retour de voyage de l’agent comptable particulier.

Dire que depuis plusieurs mois le Palais reproche à Madame Aminata Touré de nourrir des ambitions politiques en commençant par installer un noyau national, avec les moyens de l’Etat, en vue de se présenter aux élections présidentielles de 2024…

 

Abou Kane Dia – laviesenegalaise.com

 8 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.