Législatives du 31 juillet – le défi de la participation

La campagne pour les élections législatives a démarré depuis le 11 juillet dernier, mais sans engouement majeur, constate laviesenegalaise.com. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette décadence et se désamour de la chose politique. Des candidats investis qui ne font pas l’unanimité, des moyens financiers insuffisants. Vers des législatives à fort taux d’abstention ! 


D’abord, la Tabaski, une fête religieuse de grande importance pour les fidèles musulmans qui passent celle-ci le plus souvent en famille et les dépenses sont parfois incontrôlées. Résultats : la conjoncture internationale s’accentue. Les responsables des familles font face à la montée des prix des denrées et autres produits de première nécessité et ne savent plus à quel Saint se vouer. Mais aussi et surtout, un landernau politique en lambeaux dans un pays qui s’enferme de plus en plus dans une spirale d’élections pour choisir des porteurs de voix qui sont souvent sans voix. Les locales se sont tenues durant cette même année 2022, le 23 janvier dernier. Des équipes municipales ont été changées dans certaines municipalités, mais c’est toujours le statu quo après plus de cinq mois de gestion. En plus, l’Assemblée nationale n’a pas toujours envoyé une bonne image au peuple que les députés représentent. Souvent, on élit des parlementaires non pas du peuple ou de la patrie, mais du parti pour lequel ils sont investis.
A moins de quinze jours du scrutin, les candidats (têtes de listes et autres investis) sillonnent les régions et les villes de l’intérieur du pays, drainent des foules. Cependant, aucune perception majeur du discours qui souvent n’est ni axé sur un programme encore moins sur les enjeux réels de l’élection. Que de rassemblements et des rivalités d’ardeur pour une visibilité en vue d’une récompense à l’issue des élections. Des querelles de tendances pour un leadership local. C’est vide. A la limite insensé. La politique et le politique ont fini par prendre tout le peuple en otage. Mais celui-ci pourrait prendre sa revanche sur le politique le dimanche 31 juillet.

laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 2,916 Fois |

1 Commentaire
  1. […] Lire notre Article ⇒ Législatives du 31 juillet – le défi de la participation […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.