Le recrutement de 1000 jeunes par le Ministère du commerce évoqué par les députés à l’assemblée nationale

La lutte contre la vie chère, amorcée par le nouveau gouvernement, est au cœur des débats à l’Assemblée nationale, qui a reçu le ministre du Commerce Abdou Karim Fofana, ce mardi 22 novembre 2022, pour le vote du budget de son département. La question sur le recrutement annoncé de 1000 jeunes a été évoquée par les parlementaires. 

Annoncée par le gouvernement, la baisse des prix des denrées tarde à être effective dans certaines contrées du pays, faute d’un contrôle rigoureux sur le terrain. Du moins, d’après les députés qui ont demandé au ministre d’accélérer la cadence dans le recrutement annoncé des 1 000 contrôleurs de prix qui devront veiller à l’effectivité de la baisse.

«Monsieur le Ministre, j’habite à Thiaroye et je peux vous prouver que la baisse des prix n’est pas effective dans cette zone. Le litre d’huile, je l’ai acheté récemment à 1 600 F CFA (alors que le prix au détaillant est fixé à 1 200 F CFA, NDLR). Je vous enverrai la facture pour vous permettre de vérifier par vous-même», a souligné Mame Diarra Fam, députée membre de l’opposition, dont les propos sont rapportés par Seneweb.

Même son de cloche à Sédhiou et à Bambey, entre autres, à en croire les parlementaires qui invitent le ministre à procéder au recrutement de ces 1 000 jeunes en mode «fast-track», afin que cette mesure de baisse puisse impacter positivement le panier de la ménagère.

Nombre de Vues | 1,010 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.