Le Grand Magal de Touba édition 2022 se prépare activement

Prévu pour le 18 safar, le Grand Magal de Touba va coïncider au jeudi 15 septembre. Cet événement religieux rassemble des milliers de pèlerins dans la ville sainte de Touba.

Le Grand Magal de Touba qui commémore le départ en exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba sera célébré cette année au milieu de l’hivernage. Malgré toutes les inquiétudes, des solutions sont attendues de l’État du Sénégal pour la réussite de cet événement d’envergure internationale.


Ce vendredi, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique a réuni les services de l’État et le comité d’organisation du Magal, pour échanger sur les possibilités de faciliter aux fidèles venant de toutes les parties du globe, leur séjour pour les besoins du Magal.

L’accent est mis sur la problématique de l’alimentation et de la qualité de l’eau à Touba. Dans son plaidoyer, le comité d’organisation a souligné la présence à chaque Magal de cette eau qui n’est pas potable. Mais avec la mise en place de 19 forages et la présence de Sen’Eau pour veiller à la distribution en qualité de l’eau durant le Magal, le comité au premier rang duquel, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadr, qui était présent au CRD de ce vendredi, espère aussi, avec la présence du phénomène de la nappe, que le nombre de forage soit augmenté du fait de la présence massive de fidèles.

Serigne Bassirou Abdou Khadr Mbacké évoque parallèlement la question de l’assainissement, au regard des fortes précipitations qui peuvent inévitablement affecter les familles et même certaines maisons de chefs religieux qui accueillent des hôtes en ce jour spécial d’hospitalité. Quand on parle également de Magal de Touba, un des éléments indispensables reste l’électricité alliée même à la connexion internet qui contribuent en même temps à soutenir les fidèles et les acteurs particulièrement de la communication, à accomplir leur mission de service public.

Pour terminer, Serigne Bassirou Abdou Khadr Mbacké, par la voix du Khalife Général des Mouride, Serigne Mouhamadou Mountakha Mbacké, remercie le chef de l’État et tous les services déconcentrés pour leur implication dans cette fête religieuse et espère que le peu qui manque soit satisfait d’ici le Magal.

Le Magal de Touba marque le départ en exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba. C’est lui-même qui a recommandé de célébrer le Magal qui est d’abord le «berndé» (offrir de la nourriture en abondance). Dès son retour de son exil, il  a demandé à toute la Ummah islamique de s’associer pour commémorer ce jour. Il demande à ce que tous les mets soient rassemblés pour être distribués aux populations. Serigne Moustapha qui avait instruit les fidèles de le célébrer chez eux. Il a fallu que Serigne Fallou Mbacké (tous des petits fils de Cheikh Ahmadou Bamba) demande aux fidèles de le rejoindre à Touba. Tous les Khalifes généraux ont perpétué cette œuvre jusqu’à l’arrivée de l’actuel Khalife.

Nombre de Vues | 1,494 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.