La France annonce la mort du chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdal

L'armée française a tué, mercredi, le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdal, selon la ministre française des Armées Florence Parly.

La ministre française des Armées Florence Parly a annoncé, vendredi, que le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdal, avait été tué, mercredi, par l’armée française, lors d’une opération dans le nord du Mali.

Le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdal, a été tué par l’armée française lors d’une opération, mercredi 3 juin, dans le nord du Mali, a annoncé, vendredi 5 juin, la ministre des Armées Florence Parly sur son compte Twitter.

“Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali”, a écrit Florence Parly.

“Ce combat essentiel pour la paix et la stabilité dans la région vient de connaître un succès majeur”, a-t-elle ajouté.

D’après Florence Parly, Abdelmalek Droukdal commandait l’ensemble des groupes qaïdistes d’Afrique du Nord et de la bande sahélienne, dont le JNIM, l’un des principaux groupes terroristes actifs au Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.