CAN – Et l’éléphant piétina le fennec

Cuisante, la défaite de l’Algérie face à la Côte-d’Ivoire l’a été de deux manières : d’abord, 3-1 n’est pas un score qui fasse honneur à la championne d’Afrique en titre, ensuite, cette déroute est synonyme d’élimination. C’est ainsi une surprise, une des premières et peut-être pas la dernière. Les ivoiriens n’ont laissé aucune chance aux fennecs. Jusqu’à la deuxième minute du temps additionnel (trois minutes), la Côte-d’Ivoire n’a rien lâché, et il a même été marqué un quatrième but…refusé pour position de hors-jeu.

Le reste du jeu continental de football se fera alors sans cette équipe-là qui avait battu le Sénégal à la finale de la dernière campagne footbalistique du continent. « Comme en 1992 », a dit un commentateur. Comme en 92, l’équipe algérienne n’a pas pu atteindre le deuxième tour, après, pourtant, avoir soulevé le trophée précédemment.

La Côte-d’Ivoire, quant à elle, est heureuse première du groupe, suite à son triomphe face à l’Algérie. Notamment, avec les buts de Franck Kessié (22ème mn), Ibrahim Sangaré (39ème mn) et Nicolas Pépé (54ème mn). Le but de Bendebka à la 73ème minute n’y fera rien. Franck Kessié, buteur et homme du match, s’est félicité de la victoire des éléphants sur les fennecs: une revanche, par rapporte à la CAN de 2019.

Moussa Seck – laviesenegalaise.com 

Nombre de Vues | 1,788 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.