Bannière CESE-OK

Tiken Jah Fakoly est contre le 3e mandat en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en Guinée

Invité de l’émission Grand Jury de la Rfm, ce dimanche, Tiken Jah Fakoly, Auteur-compositeur-interprète a marqué son opposition contre un 3e mandat en Afrique. Face à Babacar Fall, l’icône ivoirienne du reggae a disqualifié Macky Sall, Alassane Ouattara et Alpha Condé, des Chefs d’Etat soupçonnés par leur peule de vouloir briguer un 3e mandat. Pour chanteur ivoirien de reggae, “aucun de ces trois chefs d’état africains ne doit briguer un troisième mandat”. Ils doivent céder la place à la nouvelle génération qui est engagée à poursuivre la construction nationale.

Selon Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom Doumbia Moussa, son pays, la Côte d’Ivoire a par le passé vécu des événement tragiques. Aujourd’hui, nous ne voulons plus de morts, nous voulons nous relever et vivre des lendemains meilleurs, a-t-il dit en substance.

Il s’exprimait sur la Rfm, depuis Abidjan, dans un entretien téléphonique. Pour lui, «pas de 3e mandat au Sénégal ou en Afrique, car ça bloque les nouvelles générations. Au Sénégal, Y en a marre n’acceptera jamais un 3e mandat de Macky Sall. Et, nous allons nous battre contre les Présidents qui ont décidé de faire un 3e mandat. Nous allons venir au Sénégal pour barrer la route à Macky Sall s’il se représente pour un 3e mandat», a-t-il martelé.
«Je suis opposé farouchement à un troisième mandat en Afrique, parce que ce n’est pas bon pour l’émergence d’une nouvelle génération de dirigeants», insiste-t-il
Pour la prochaine présidentielle ivoirienne, il demande à Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo de se retirer définitivement de la politique. «Dans un État normal, Bédié, Ouattara et Gbagbo ne doivent plus diriger un pays. Ils ont fait leur temps. Ce sont des dirigeants qui appartiennent au passé. Ils ne doivent plus se représenter à une élection présidentielle», dit-il.

 32 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.