Saint Louis – Colère des pêcheurs de la Langue de Barbarie : Un véhicule incendié, des jets de pierres et des tirs de lacrymogènes

Des pêcheurs de la Langue de Barbarie ont manifesté leur ras-le-bol, ce mardi matin devant ce qu’ils qualifient d’arnaque sur les licences de pêche. En plus de bloquer l’entrée du pont Moustaph Malick GAYE, ils brûlé des objets. La tension était à son summum! Nos confrères de Ndar Info renseignent qu’un véhicule a été incendié, des jets de pierres et des tirs de lacrymogènes envoyés.

Plusieurs blessés ont été enregistrés du côté des forces de l’ordre comme chez les manifestants. L’Agence de la Senelec saccagée, deux véhicules incendiés et plusieurs personnes appréhendées. Les pêcheurs très en colère dénoncent le non-respect des engagements pris par le Gouvernement sur la stabilisation de la brèche et la fin de la durée des licences de pêche.
« Nous avons payé tous les droits de licence pour une durée d’un an. À peine 2 mois de travail, on nous informe que les licences sont expirées », a dénoncé Mama FALL, un des manifestants.

« Trois grosses pirogues ont été arraisonnées sans raison par les Mauritaniens et de petites embarcations, aujourd’hui. Ce sont des millions de FCFA perdus. Nous n’en pouvons plus », a-t-il ajouté.

« S’ils (garde-côtes mauritaniens) vous arrêtent, ils vous dépouillent de tous vos biens. Mêmes, les téléphones portables et les bâches de protection sont emportés. Vous rentrez avec vos habits », a-t-il ajouté.

« Nous souffrons alors que l’État, garant de notre sécurité, reste silencieux. La brèche nous tue. La plupart des femmes de Guet-Ndar n’ont plus de maris à cause des accidents meurtriers sur le canal », a-t-il crié.

Colère des pêcheurs de la Langue de Barbarie à Saint LouisSource : Avec Ndar Info

 4,067 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.