Ageroute_Seneweb_1000x250px

Référendum : La Coalition des Éducateurs de Matam vote « Oui »

Des éducateurs de divers statuts (Enseignants de la fonction publique, maîtres coraniques et alphabétiseurs) réunis dans un cadre dénommé  « la coalition des éducateurs de Matam », ont décidé de porter le combat pour sensibiliser le monde éducatif et l’opinion  sur l’intérêt  des 15 points de la réforme en vue lors du prochain référendum.

 

 Lors d’un point de presse tenu dans un hôtel à Ourossogui, le secrétaire de l’inspection d’académie de Matam, l’inspecteur Alassane Mbengue par ailleurs coordonnateur de ladite coalition a décliné devant la presse en présence de certains de leurs membres les objectifs de cette coalition née dans un contexte de réformes préconisées par le chef de l’Etat Macky Sall, par voie référendaire.Inspecteur Alassane Mbengue (2)

Selon Monsieur Mbengue, il s’agira pour la coalition d’œuvrer à faire réconcilier les citoyens avec les institutions de la République à travers une vaste campagne de sensibilisation que les membres de la coalition comptent mener dans les prochains jours.

Toujours selon le coordonnateur de la coalition des éducateurs au cas où le « Non » l’emporte sur  le « Oui »,  lors du référendum, les acquis des 15 points seront différés au moins pendant une décennie. Ainsi, la conséquence immédiate sera le maintien de l’actuelle constitution qui prévoit un mandat de sept (7) ans renouvelable.

Dans le cas où c’est le « Oui » qui l’emporte, les acquis au niveau des 15 points seront constitutionnalisés et contribueront au renforcement de la démocratie.

C’est pourquoi des acteurs se sont engagés partout à travers des mouvements citoyens et comptent s’investir soit pour le « oui » ou pour le « non ».

C’est dans cette optique que « nous autres éducateurs avions dit que nous avons notre partition à jouer, d’où notre volonté de se joindre aux politiques pour apporter notre contribution» explique Alassane Mbengue.

« Dans cette coalition, nous avons des éducateurs de tout bord, du Bosséa au Damga, nous avons des leaders identifiés qui sont là et qui doivent engager la bataille de la clarification, mais également la sensibilisation pour un « Oui » massif au soir du 20 Mars 2016 », conclut le coordonnateur de la coalition des éducateurs de Matam, Monsieur Alassane Mbengue.

 Selon certaines indiscrétions, la coalition des éducateurs de Matam aurait été bénie par l’homme d’affaire Harouna Dia qui a décidé de descendre sur le terrain et battre campagne pour le triomphe du « Oui ».

AD/DD – LVS.SN

Nombre de Vues | 508 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.