Propagation du coronavirus: la jeunesse mise au banc des accusés par le ministre de l’agriculture

Le ministre de l’agriculture n’y est pas allé par quatre chemins. Invité au grand jury de la Rfm, Moussa Baldé sermonne la jeunesse qu’il décrit d’ailleurs comme des soldats jouant le jeu de l’ennemi, à savoir le virus. Ses propos sont reproduits ci-dessus.

 

“Ce qu’on doit retenir c’est très simple. Les mesures ne sont pas compliquées quand même: porter un masque, éviter d’aller dans des rassemblements surtout quand ce n’est pas nécessaire. Je peux même comprendre pour une levée de corps, mais ne pas aller à un baptême je pense que ce n’est pas une catastrophe.

 

Il faut que les sénégalais comprennent que nous ne sommes pas dans une île. Nous ne sommes pas des extraterrestres. Quand l’humanité est confrontée à des problèmes et ceux qui se comportent correctement arrivent à s’en sortir il faut que les sénégalais comprennent que s’ils ne se comportent pas correctement on ne va pas s’en sortir (…)

 

Moi j’ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde dit cela et personne ne le fait. Le Khalife général des mourides chaque fois qu’il sort il met un masque, à chaque fois qu’il parle il dit qu’il faut respecter les mesures barrières. Mais pourquoi au Sénégal on n’arrive pas à respecter cela. Je crois qu’être têtu c’est bien mais on doit comprendre que la situation est grave. Que nous sommes en train de perdre nos aînés. Et c’est cela le problème de ce virus. (…)

 

Les jeunes doivent comprendre que, certes la covid ne va pas les emporter, mais elle les utilise pour emporter nos vieux, pour emporter les gens qui ont des faiblesses. Si dans une guerre, une partie des combattants travaille avec l’ennemi, on ne gagnera jamais la guerre. La jeunesse sénégalaise, son attitude consiste à aider l’ennemi et il faut arrêter d’aider l’ennemi. Collaborer avec le virus c’est massacrer nos anciens.”

 30 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.