Ousmane Sonko le rappeur

Paradoxe ! On peut évoquer le paradoxe, lorsque des rappeurs défendent un politicien. En effet, c’est dans l’essence du hip-hop même que d’être opposés aux…Politichiens, comme disent certains grands noms de cette musique urbaine. Comment alors expliquer que de tels gens, souvent radicaux ainsi que le montrent leurs textes, défendent quelqu’un qui est de l’autre côté.

 

Et si c’était cette radicalité  qui les pousse à adopter une telle position ? Il est vrai que Sonko semble être dans le milieu politique ce que les rappeurs sont dans la musique : des antisystèmes ! Le leader du Pastef porte (traine ?) fièrement cette étiquette, cette dernière même que revendiquent les rappeurs. Entre le premier et les derniers, il existe donc un pont évident : par principe, ils s’opposent à ce qui, selon eux, entrave l’émergence (ce mot n’est ici utilisé que pour contextualiser. On pourrait dire développement, avancée…)

 

Ainsi, devient-il aisé de comprendre pourquoi les niggas font des sorties pour défendre le politique. C’est une question de principe. Question de principe, et non de ralliement, puisque l’amalgame peut être facilement fait ! Car, à bien voir, ce n’est que dans cette ambiance que l’on peut comprendre la sortie, par exemple, de Nit Dof qui déclare ceci : « Ousmane Sonko est comparable à Mamadou Dia. Il est un homme engagé. Les gens qui sont en train d’insulter le président de Pastef sont des mécréants. Ces personnes ne méritent pas la réponse de Ousmane Sonko. »

 

Et voilà un autre nom qui apparait, à savoir celui de Mamadou Dia. Un homme engagé, comme Sonko, selon Nit Dof. Un homme, d’un autre temps, certes. Mais, parce qu’il est dans le même principe que celui des rappeurs, ces derniers le citent en référence. Chose qui, aussi, peut annihiler toute tentative visant à rapprocher, sur une appréciation à caractère purement politique, Sonko et Nit Dof. Le rappeur qui a fait plus d’un texte engagé, ici, ne défend pas Sonko, mais ce que ce dernier incarne.

 

« La personne de Ousmane Sonko ne m’intéresse pas. C’est juste que je me retrouve dans l’idéologie qu’il porte », ainsi un autre rappeur prenait-il parti pour l’ancien inspecteur des Impôts et Domaines. Un rappeur, et pas des moindres. Il s’agit du très virulent Mollah Morgan, dans une vidéo qui remonte à Mai 2020. Plus récemment, Mollah postait une autre vidéo où il restait dans sa logique, en donnant son avis sur ceux-là qui dénigrent Sonko sur les réseaux sociaux.

 

Autant de faits qui en disent long sur le Mc Sonko. Un homme qui a, si on peut le dire, opéré une rupture dans la culture politique sénégalaise. Déjà, il avait conquis bon nombre de jeunes. Maintenant, ce sont les rappeurs qui le défendent. Mais, rappelons : par principe et non par alliance (clarté : le Sénégal est un pays d’amalgames)

 

MOUSSE SECK – laviesenegalaise.com

 174 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.