Ageroute_Seneweb_1000x250px

Matam – Oréfondé : l’absence des maires du Bosséa aux cotés de la jeunesse décriée par l’ODCAV2

La jeunesse du Bosséa n’est pas très contente de leurs édiles, du moins c’est ce que semble dire Amadou Alassane Sow, président de l’ODCAV2 de Matam. De l’avis de Monsieur Sow,  Amadou Yéro Ba, maire de Oréfondé, et Farba Ngom, maire des Agnam n’ont aucune considération à leur égard.

 

En marge de la 3e édition de la finale de l’ODCAV 2 de Matam qui a opposé l’Asc Diabé Sala et Mbayla de Oréfondé, Amadou Alassane Sow dit Zoro, président de l’ODCAV2 a expliqué les difficiles conditions d’organisation de cette finale par le fait d’un manque de moyens du à une non assistance des élus locaux à la jeunesse de leur commune, même si certains font l’exception.

L’odcav2 par la voix de son président a énergétiquement décrié l’absence du maire de Oréfondé à la finale organisée dans sa commune, à la quelle il a été convié avec tous les honneurs.

« Nous déplorons l’absence injustifiée  du maire  de Oréfondé, Amadou Yéro qui n’a pas jugé nécessaire de se déplacer pour être aux cotés de la jeunesse, pourtant issu du mouvement associatif », fustige Amadou Alassane Sow  avant d’ajouter, « nous nous sommes déplacés chez lui pour l’expliquer que nous comptions jouer la phase finale dans sa commune, mais le maire n’a pas voulu nous honorer par sa présence ». Pour Amadou Alassane Sow, il s’agit surtout de s’unir dans un esprit sportif, d’œuvrer pour la cause commune afin de gagner dans l’unité. Ainsi, c’est le Bosséa qui en sortirait gagnant, dira-t-il.

Non sans railler Farba Ngom sur qui, les jeunes de l’ODCAV2 fondait un grand espoir  de se voir honorer par la présence du maire des Agnam par ailleurs député à l’hémicycle.

L’asc Diabé Sala de Thilogne a remporté le trophée en battant son adversaire l’asc Mbayla de Oréfondé par 1 but à zéro.

AD/DD – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 644 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.