Ageroute_Seneweb_1000x250px

Macky Sall va procéder à l’inauguration de l’aéroport de Saint-Louis

En prélude à l’inauguration de l’aéroport de Saint-Louis par le Président de la République Macky Sall, le Ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr a déjà effectué une visite sur le site le 07 juillet dernier.

Le président Macky Sall est attendu ce jeudi à Saint-Louis pour l’inauguration de l’aéroport international dont les travaux sont achevés à plus de 96%.

D’une durée de deux ans, les travaux ont été réalisés par l’entreprise tchèque Transcom. « Les travaux sont achevés à plus de 96% et ce 14 juillet, il sera inauguré avec toutes les commodités requises », a dit Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des Transports aériens qui a visité mercredi dernier ce chantier en prélude de la cérémonie.

Cet aéroport a un coût d’environ 24 milliards, a dit le ministre, invitant les populations saint-louisiennes à venir le jour de l’inauguration pour réserver un ’’accueil triomphal’’ au président Macky Sall.

Il estime que « la ville de Saint-Louis avec son pétrole et son gaz sans compter son tourisme va jouer un rôle important au plan économique ».

L’objectif avec la construction de cette infrastructure est de doter le Sénégal d’un hub aérien et de faciliter la connectivité entre les régions, selon M. Sarr qui a atterri à bord d’un avion sur cette piste semblable à celle de l’aéroport Blaise Diagne.

Après la réception, des démarches seront entreprises pour la sécurisation de l’aéroport dans les meilleurs délais et son alignement sur les normes de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), a déclaré le ministre.


D’un cout global d’environ 24 milliards de FCFA, l’aéroport de Saint-Louis sera doté d’une piste de 2500 m de long et 45 m de large. Des équipements modernes seront installés pour permettre aux techniciens de faire leur travail dans les meilleures conditions. Les travaux de l’aéroport de Saint-Louis portent sur : l’élargissement des pistes, bandes de piste et mur de clôture, la tour de contrôle, le bloc technique, la station météorologique, les équipements de navigation aérienne, le balisage, l’aérogare passagers, le hangar de stockage des équipements et des véhicules, le bâtiment anti-incendie, les équipements divers, les cuves à kérosène et camion-citerne pour l’approvisionnement des avions, entre autres avec un Boeing 737 300 comme avion de référence, selon le ministère.
L’infrastructure assurera toutes les conditions de confort et de commodités et présentera tous les critères de qualité, de sécurité et de sureté.
Cette importante infrastructure servira de support aux secteurs touristique, minier, agricole et générera des emplois directs et indirects pour contribuer au développement socio-économique de toute la région.


Pour rappel, le projet entre dans le cadre du Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal (PRAS), une des trois composantes du Projet phare de relance du Hub aérien sous régional du Plan Sénégal Emergent (PSE), avec la mise en service et le développement de l’Aéroport International Blaise Diagne ainsi que la compagnie aérienne nationale Air Sénégal SA…

Nombre de Vues | 4,646 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.