Bannière CESE-OK

Le ministre de l’intérieur affiche la fermeté dans un contexte tendu : «Une conspiration contre l’état, des actes de terrorisme»

Le ministre de l’intérieur Antoine Félix Diome a fait face à la presse ce vendredi. Sur un ton très ferme, qui est peut-être sa nature, il a déclaré que le Gouvernement va mettre en œuvre  tous les moyens nécessaires pour traquer les manifestants qui ont semé le trouble à l’ordre public.

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique assure que ces personnes seront trouvées, arrêtées et traduites devant la justice.  

Dans sa déclaration, il dit : «ces actes de provocation sans précédent et sans commune mesure ont provoqué avec le soutien de forces occultes identifiées, des manifestations violentes dans plusieurs quartiers de la capitale et dans d’autres localités du pays». Le Ministre relève, regrette et condamne fermement des actes de nature “terroriste”, les voies de faites, les saccages, les pillages et dégradation de bâtiments publics et biens privés.  Mais aussi, des commerces appartenant à des personnes physiques et morales. 

A en croire Antoine Félix Diome, une conspiration contre l’état, des actes de terrorisme et de vandalisme ont été notés dans un contexte de pandémie, marqué par l’état de catastrophe sanitaire avec l’interdiction des réunions et autres rassemblements. Ce qui, selon lui, constitue une violation manifeste de la loi et représente des troubles à l’ordre public. 

Poursuivant, le premier policier du pays assure que «toutes les personnes, auteurs d’actes criminels seront recherchées, arrêtées, poursuivies et traduites devant la justice.

Le Gouvernement appelle au calme, à la sérénité et à l’apaisement. Selon le Ministre, l’Etat met tous les moyens nécessaires en œuvre afin d’assurer le maintien et la restauration de l’ordre public, la protection des personnes et des biens, mais aussi la préservation des institutions. 

Il a regrette la perte de quatre vies humaines et a présenté les condoléances du Gouvernement aux familles des victimes des manifestations.

Antoine Félix Diome a également annoncé des mesures d’allègement de l’état de catastrophe sanitaire, dans les jours à venir.

 2,414 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.