LA ROBOTIQUE ET L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE POUR CONTENIR LE CORONAVIRUS – Des voix autorisées défendent cette thèse au Sénégal

L’intelligence artificielle est préconisée par Docteur Mariam Aidara, Directeur de Dakar Science Po, comme une technologie à même de contribuer, avec efficience, à la résolution du cas de contamination au covid-19. C’était à l’occasion d’une conférence animée à Dakar ce vendredi 13 mars 2020, sur le thème : « Pourquoi l’intelligence artificielle doit-elle interpeller nos décideurs politiques ? ». L’ancien Ministre de l’enseignement supérieur, le Professeur Marie Teuw Niane, a pris part à cette conférence.

Parlant du Sénégal, le ministre déclare ; «  notre pays à une grande chance de tirer profit de cette intelligence artificielle dans la mesure où notre système d’enseignement supérieur et de recherche dispose de formation de base qui peuvent nous permettre de former des jeunes dans cette discipline ». 

De nos jours, plusieurs arguments militent pour l’utilisation des drones cargo en santé publique  parce que leur efficacité demeure indéniable pour des services destinés au dernier kilomètre. Les drones cargo peuvent surmonter les défis des livraisons du dernier kilomètre. En chine, les drones ont été mobilisés pour des collectes de température et pour donner des instructions aux habitants des villes en quarantaines.

L’intelligence artificielle et le réseau de 5e génération ont permis de procéder à des recours très poussés des sciences et de la technologie. Une fois qu’une personne est suspecte de cas de contamination par les mesures thermiques des drones, il est possible d’identifier une liste de personnes susceptibles d’être contaminées par les nouveaux.

En effet, grâce à l’intelligence artificielle, il est possible de localiser à nouveau tous ces nouveaux cas de potentiel suspect à la contamination au covid-19 afin de décider au cas échéant de leur prise en charge médicale. C’est ce qui justifie pourquoi  Docteur Aidara  soutient que l’intelligence peut contribuer à résoudre le problème que pose le nouveau coronavirus.

L’idée qu’elle s’inscrit dans les enjeux du développement durable de l’Afrique

 C’était la préoccupation majeure des acteurs du forum Africain sur les drones qui s’est tenu à Kigali, au bord du lac Kivu, du 5 au 7 février 2020. Ce forum organise une compétition sur l’utilisation des drones pour la santé publique. Les compétiteurs doivent mettre l’accent sur le transport UAS de fret électrique, des solutions d’aviation numérique et des infrastructures. La compétition comporte trois types de concours ouverts à toute entreprise qui respecte les critères d’éligibilité de chaque compétition. Les exigences minimales pour franchir l’étape de la présélection concerne les questions de sécurité et de qualité. Le drone doit disposer d’une autonomie parce qu’il n’y a pas de possibilités de recharge sur le site de la compétition.

En outre, les solutions doivent apporter une réponse qui fait « progresser l’utilisation des drones cargo et des drones cartographiques ». Le concept de drones cargo correspond à l’utilisation des drones pour la santé publique. Une entreprise sénégalaise, Sénégal Flying Labs, était membre de Jury de cette manifestation régionale.

Pour relever ses nouveaux défis, la valorisation du capital humain s’impose dans le télé-pilotage de drones et le traitement des données collectées.

 8 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.