La Croix-Rouge sénégalaise au chevet des familles des migrants portés disparus

La Croix-Rouge sénégalaise et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont clôturé le “projet d’appui psychosocial aux familles des migrants portés disparus”, à Pilote-Barre dans le département de Saint-Louis. En effet, ce projet, d’après un communiqué envoyé hier à la presse, a pu assurer “un support financier” à une cinquantaine de femmes, qui sont regroupées au sein d’associations à Gandiol, Tassinère et Pilote-Barre. Et le financement à hauteur de “1 750 000 F CFA par association” est destiné aux “activités socio-économiques variées”. Le projet a “atténué les souffrances des familles affectées, à travers un appui psychosocial, un crédit revolving, le rétablissement des liens familiaux et le renforcement des capacités des communautés ciblées”, lit-on dans le communiqué.

Ces villages comptent, en réalité, une quarantaine de ressortissants portés disparus dans l’émigration clandestine, depuis 2006. Et de son côté, le président du comité régional de la Croix-Rouge de Saint-Louis, Mamadou Dia, a expliqué que son institution et le CICR développent, depuis 2014, “un projet intersectoriel basé sur les communautés pour répondre aux besoins des populations affectées, restées sans nouvelles de leurs proches qui ont choisi de migrer”. Selon le chef adjoint de la Délégation du CICR, Angélique Appeyroux, l’extension de cette initiative va couvrir les régions de Tambacounda, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, après Thiaroye sur Mer, région de Dakar et la région de Saint-Louis.

 39 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.