Frontière sénégalo-malienne : Interpellation des trois individus pour transport transfrontalier de fonds

Transfert de fonds d’un montant de plus d’un milliard : 3 individus arrêtés à la frontière sénégalo-malienne. Un Sénégalais et deux Maliens ont été arrêtés à la frontière sénégalo-malienne. Ils tentaient de transférer du Sénégal vers le Mali la somme de 1,7 milliard de francs CFA.

Libération, qui donne l’information dans son édition de ce samedi, précise que l’argent était dissimulé dans des valises disposées dans le coffre d’une voiture. Le quotidien rapporte que les trois mis en cause seront transférés à Dakar.
La direction de la police judiciaire a été saisie et la Douane intégrée dans la procédure, d’après Libération. Le journal signale que les autorités sénégalaises veulent connaître l’origine et la destination des fonds saisis lors d’un contrôle par la Direction de la police des étrangers et des titres de voyage.
D’ailleurs, le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale donne plus de détails sur l’interpellation des trois individus pour transport transfrontalier de fonds.

«Dans le cadre de la surveillance et de la sécurisation des frontières, les éléments du commissariat spécial de Kidira de la Direction de la Police de l’air et des Frontières ont opéré une importante saisie.

En effet, ce 22 avril 2022, aux environs de 03 heures, les éléments dudit service, en faction au poste de contrôle du village de NAYÉ, ont procédé à l’interpellation de trois individus dont un (01) sénégalais et deux (02) maliens en provenance de Dakar, à bord d’un véhicule de marque RAV 4, qui tentaient de rallier le Mali.

La fouille minutieuse du véhicule a permis de trouver dans sa malle arrière trois valises contenant une importante somme d’argent estimée à un milliard sept cent vingt-cinq millions (1.725. 000.000 ) FCFA.

Interrogés sur la provenance et la destination de cette somme d’argent, ils ont déclaré qu’elle proviendrait des recettes d’une entreprise établie à Bamako et qui s’activerait dans la vente de téléphones portables et l’exportation de l’or.

Les premiers éléments de l’enquête ont montré que les interpellés en sont à leur troisième voyage avec les mêmes montants qu’ils convoyaient par voie aérienne. L’utilisation de la voie terrestre pour cette fois résulte de la fermeture de l’espace aérien entre le Sénégal et le Mali suite aux sanctions de la CEDEAO.

Ils sont placés en garde à vue. Une enquête est ouverte en collaboration avec l’administration des Douanes», informe la source.

Nombre de Vues | 3,588 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.