Ageroute_Seneweb_1000x250px

Audience au Palais – Le nouveau maire de Yoff justifie son déplacement

Le maire de Yoff poussé à s’expliquer sur son déplacement au Palais se justifie. Il assure qu’il n’est pas dans une posture de transhumance vers Benno bokk yaakaar. Seydina Issa Laye Sambe, aperçu au Palais mardi, parle d’une séance de travail concernant le littoral de Diamalaye. Il ­réaffirme sa fidélité à Khalifa Sall.


A force d’avancer, le jeune Seydina Issa Laye Sambe va se rendre compte que le champ politique est une jungle, où le moindre fait et geste est exploité par ses détracteurs pour l’abattre. Hier après-midi, dans la salle de délibération du Conseil municipal de Yoff, bondée de monde, le maire s’est soumis à un exercice de «clarification pour lever les équivoques, malentendus, inquiétudes et même contre-vérités sur (sa) séance de travail à la présidence de la République». Rappel des faits : le successeur de Abdoulaye Diouf Sarr était mardi à la présidence de la République, avec des collectifs de la Cité Diamalaye, pour trouver une solution à la spéculation foncière sur le littoral de ce quartier. Sur les réseaux sociaux, la rumeur disait qu’il était reçu par le Président Macky Sall, dans ce contexte de débauchage des maires de l’opposition. «Je ne connais pas la transhumance», a d’emblée signifié le maire de Yoff lors d’une conférence de presse.
L’ancien Secrétaire général des jeunes du Ps de Dakar reconnait que sa séance de travail au Palais s’est déroulée dans un contexte politique marqué par la «transhumance, le débauchage de maires et de conseillers de l’opposition, après la dynamique victorieuse de la coalition Yewwi askan wi aux dernières élections locales et les perspectives heureuses qui s’ouvrent pour les élections législatives». Seydina Issa Laye Sambe rappelle que les populations de Diamalaye lui avaient fait part de constructions sur le domaine public maritime depuis plus de deux décennies. «Le collectif, sous la conduite des responsables de la Cité Diamalaye, en accord avec la mairie, avait sollicité une rencontre avec les autorités étatiques. Le domaine public maritime, rappelons-le, ne peut être déclassifié que par décret», a-t-il rembobiné.

«J’ai rencontré Macky Sall une seule fois, c’était lors de l’arrivée des Lions»
M. Sambe souligne que les travaux se sont déroulés en présence du ministre directeur de Cabinet du président de la République, Mahmouth Saleh, et du ministre-conseiller Mor Ngom, avec toutes les parties prenantes. «Les différentes parties ont exposé les motifs et souhaité une issue heureuse à ce problème qui perdure depuis des années. Nous avons eu, en retour, une oreille attentive des représentants du chef de l’Etat, qui ont promis de diligenter l’affaire. De là, la délégation remercie les autorités concernées pour leur concours», dira-t-il. D’après lui, aucune question politique ou personnelle n’a été soulevée.
Avant d’aller au Palais, Seydina Issa Laye Sambe dit avoir informé, par fidélité, son leader, Khalifa Ababacar Sall, et Barthélemy Dias. «Il n’y avait donc absolument rien à cacher. La rencontre s’est déroulée en plein jour, au vu et au su de tout le monde. Je déplore seulement le traitement hâtif et partial, sur fond d’émotions et de quolibets, qui a été fait et les conséquences inutiles que cela a engendrées. Il n’a jamais été question d’audience politique ou de volonté de transhumance. J’ai rencontré Macky Sall une seule fois, c’était lors de l’arrivée des Lions revenus de la Can», a-t-il ajouté. L’édile de Yoff dit ne pas regretter son déplacement. «Je voudrais dire en dernier ressort qu’à chaque fois que le fonctionnement de la commune exigera de rencontrer quelque autorité publique (des plus hautes aux subalternes), nous nous ferons le devoir citoyen et responsable de travailler avec ces autorités. Parce que les collectivités territoriales, démembrements de l’Etat, sont appelées à collaborer avec celui-ci», a-t-il conclu.
Avec Le Quotidien

Nombre de Vues | 1,185 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.