Fatick va mal (habitant)

“Après les élections législatives, nous nous attendions à plus de changement au niveau de la gestion du parti et dans certaines structures”, propos de Mamadou Albatros Diouf à travers un communiqué envoyé à la presse. Poète et écrivain, ce dernier n’a pas manqué de montrer toute sa frustration. Selon lui, les jeunes de Fatick sont les ” plus grands perdants de cette gouvernance” (de Macky Sall) .Mamadou Albatros Diouf

« Si aujourd’hui on est un peu frustré c’est que [la ville] de Fatick, le berceau du parti, se sent de plus en plus lésée. Nous sommes les plus grands perdants de cette gouvernance. Au lieu de renforcer la ville en absorbant le taux de chômage des jeunes et financer les femmes ou, au moins, nommer d’autres cadres de la ville, la situation est pire. Il y a trop de beaux discours mais “Fatick va mal”, l’attente était plus grande, l’espoir plus immense”, regrette Mamadou Diouf

Il poursuit: « La ville pensait, avec l’accession du président, respirer une nouvelle ère qui sauverait cette jeunesse revenue du port. Combien sont en attente d’un emploi? Qui veut faire émerger Fatick passe par la jeunesse…

 17 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.