Dernier avis trimestriel de la CDP : les assurances de la commission sur l’utilisation du réseau social WhatsApp

«WhatsApp n’a plus accès aux conversations personnelles des utilisateurs ou appels privés»

Dans sa nouvelle politique de confidentialité, WhatsApp est devenu on ne peut plus rassurant. C’est en tout cas ce qui ressort du dernier avis trimestriel de la Commission des données personnelles (CDP).

Les appels et les messages WhatsApp sont protégés par le chiffrement de bout en bout. Autrement dit, WhatsApp n’a pas accès aux conversations personnelles des utilisateurs ou appels privés. En effet, dans le dernier avis trimestriel de la CDP, publié vendredi dernier, la commission rassure : « la mise à jour de la Politique de confidentialité de WhatsApp n’aura aucun impact sur la confidentialité et la sécurité de la messagerie personnelle ». Ce qui veut dire que les messages personnels sur WhatsApp restent protégés par le chiffrement de bout en bout. Par ailleurs, à la différence des opérateurs de téléphonie mobile, WhatsApp ne conserve pas les historiques des destinataires des messages ou des appels, si l’on en croit le document. 

Selon la Cdc l’application WhatsApp est développée pour offrir la possibilité de communiquer de manière privée et surtout d’avoir des conversations entièrement confidentielles.

Le partage de localisation sur WhatsApp demeure lui aussi un secret. En effet, explique la Commission des données personnelles dans avis, lorsque les utilisateurs partagent leur localisation avec quelqu’un sur WhatsApp, leur localisation est protégée par le chiffrement de bout en bout, ce qui signifie que personne ne peut voir leur localisation à part les personnes concernées par le partage. D’ailleurs, même les groupes WhatsApp restent eux aussi privés. Le procédé d’adhésion à un groupe permet de transmettre des messages et de protéger le service des spams et des abus. Ainsi, les informations restent sur WhatsApp et ne sont pas échangées avec Facebook à des fins publicitaires, selon la CDP.

Ces discussions privées, poursuit le document, sont chiffrées de bout en bout et ni WhatsApp ni Facebook ne peuvent en voir le contenu. C’est donc dire que la mise à jour n’apporte aucun changement aux pratiques de partage de données de WhatsApp avec Facebook.

Dans la dernière mise à jour de la politique de confidentialité mondiale de WhatsApp en 2016, il a été indiqué aux utilisateurs que WhatsApp commencerait à partager avec Facebook certaines catégories de données, y compris les informations d’enregistrement de compte (par exemple, le numéro de téléphone), la manière dont les utilisateurs interagissent avec les autres, y compris les entreprises et l’adresse IP de l’utilisateur, afin de garantir davantage la sécurité et l’intégrité, la lutte contre le spam et les abus, l’amélioration de l’infrastructure et des systèmes de distribution.

Ce partage de données permet également de personnaliser le contenu à savoir les publicités, à travers les produits de l’entreprise Facebook. WhatsApp, d’après la CDP, souligne cependant que la mise à jour récemment envisagée n’est pas concernée par cette politique de partage.

 

    Abou Kane Dia  –  laviesenegalaise.com

 1,210 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.