An un du TER : les chiffres de la performance

Après un an d’exploitatation commerciale du Train Express régional (TER), les chiffres sont révélateurs d’un succès. On parle là, entre autres, des 17 millions de passagers transportés, des 2,4 millions de kilomètres parcourus, des 60 000 trains réalisés, des 4 115 opérations de maintenance préventive sur les systèmes et des 6 811 interventions de dépannage sur les installations billettiques et bâtiments du Train express régional (Ter), rapporte le quotidien l’Observateur.

Après la gratuité, la phase payante a été enclenchée le 17 janvier 2022. Ce mardi 17 janvier 2023 marque ainsi la fin de la première année de l’exploitation commerciale du Train express régional (Ter). C’est l’heure du bilan. Il fait ressortir des mois bien cossus en chiffres, mais aussi en lettres.
D’après les responsables de la Société d’exploitation et de maintenance du Train express régional (Seter), cité par l’Obs, depuis le début de cette opération, ce sont plus de dix-sept millions (17 000 000) de passagers, soit autant de personnes que la population sénégalaise, qui ont emprunté le Ter pour effectuer leurs déplacements durant cette première année d’exploitation commerciale.
Ce qui a fait générer plus de 14 milliards FCfA de recettes calculées sur la base du prix moyen du ticket qui est de 850 FCfa. Les tarifs vont de 500 FCfa à 1500 FCfa. Dans un document, les responsables du Ter revendiquent un taux moyen de ponctualité de 94%, «bien meilleur que les standards internationaux».
Abdou Ndéné Sall, le Directeur général de la Société nationale de gestion du patrimoine du Ter (SenTer.SA) confirme cette considérable performance.
«Nous avons largement atteint l’objectif que l’Etat nous avait fixé en termes de recettes. C’était de pouvoir transporter en moyenne 60 mille passagers par jour. Actuellement, nous transportons 70 mille personnes par jour» dit-il.
Un pic journalier dépassant les 90 000 personnes a été enregistré et près de 60 000 trains réalisés.
«Ceci a permis une économie de plus de 30 000 tonnes d’émission de CO2 et par conséquent, une contribution non-négligeable à la réduction de l’empreinte carbone du transport au Sénégal», précise-t-il.
Laissant toujours parler leurs données, les responsables de la Seter signalent avoir parcouru plus de 2,4 millions de km sans avoir noté un seul événement sécurité majeur. Une haute disponibilité des rames (100 %) a été assurée, selon eux, grâce aux 3 800 opérations de maintenance réalisées sur les rames, aux 977 km de tournées (de surveillance) à pied sur les voies et aux 4 115 opérations de maintenance préventive sur les systèmes (la Signalisation, la Télécom et l’Energie).
Les techniciens en charge de la maintenance ont répertorié 6 811 interventions de dépannage sur les installations billettiques et bâtiments. Les heures de nettoyage des rames sont évaluées à 50 000. Les visites effectuées avec des personnalités internationales (avec plus d’une vingtaine de nationalités) sont estimées à 150.

Nombre de Vues | 906 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.