application_laviesenegalaise_com, LVS OK,
HomeÉconomieTabaski : L’Uncs inquiète de la flambée des prix de l’oignon

Tabaski : L’Uncs inquiète de la flambée des prix de l’oignon

Oignon au Sénégal- imprtation- Gel- Cout Cher de l'Oignon

L’Union nationale des consommateurs du Sénégal (Uncs) déplore la hausse des prix des denrées de première nécessité, notamment celle de l’oignon. Face à la presse ce jeudi, l’Uncs a déploré le fait qu’à chaque approche de fête, les prix des denrées flambent.

« L’oignon se vend actuellement à 700 francs le kilo à Ziguinchor et 600 francs à Dakar pour de l’oignon qui est importé moins cher. C’est le paradoxe des prix que l’on fait subir aux consommateurs. L’Uncs demande à ce qu’on lève le gel des importations. Nous savons que la production nationale ne peut pas supporter le besoin du Sénégal en ce moment et à fortiori pour la Tabaski. Pour la pomme de terre, il n’y a pas de problème », indique l’Uncs.

Ibrahima Dramé, Président de l’Uncs déclare qu’il est « plus que nécessaire, pour la circonstance que l’État mette en place une stratégie d’homologation des prix, sur laquelle les consommateurs pourraient s’appuyer pour s’opposer à toute velléité de hausse indue ».

Selon Emile Sène, consultant en système d’information sur le marché et la valorisation des productions agricoles, « ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’il y a une seule zone de production qu’est le Gandiol, qui ne peut pas supporter le besoin en oignon du Sénégal avec cette fête de Tabaski qui pointe à l’horizon ».

L’Ucs demande ainsi au gouvernement de mettre à la disposition du consommateur, suffisamment d’oignons et de fixer un prix plafond pour qu’aucune spéculation ne soit notée.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Saccage des bureaux
A Propos de la Radio