application_laviesenegalaise_com, LVS OK,
HomeÀ la uneDaouda Mbow prédit une cuisante défaite de Benno Bokk Yakkaar dans le département de MATAM

Daouda Mbow prédit une cuisante défaite de Benno Bokk Yakkaar dans le département de MATAM

Daouda Mbow prédit une cuisante défaite de Benno Bokk Yakkaar dans le département de MATAM

Après la publication officielle des listes en vue des législatives, les voix de contestations se lèvent pour exprimer leur déception.

 Agnam,  dans le  fief du député Farba Ngom, l’investiture de Coumba Hamidou DEME reconduite, a choqué plus d’un. En effet, toutes les femmes du BOSSEA voient en cela la main de Farba Ngom. Pour certaines d’entre elles, c’est un manque de considération à l’égard des autres femmes puisque la parlementaire sortante a déjà siégé dans la 12e législature pendant 5 ans et n’a jamais pipé un mot pour défendre l’intérêt des population.

Thilogne, à « Salndou Fouta », aucun leader « Aperiste » n’est investi, créant ainsi désespoir et frustrations. Pour beaucoup de personnes, Macky Sall n’a aucune considération pour leur localité. Si l’on sait que Mamadou Elimane Kane dit MEK est investi tête de liste départementale de la coalition « Oser l’avenir » de Maître Aissata Tall Sall, il y a vraiment de quoi avoir peur chez les affairistes, pardon « apérsites » j’allais dire.

A Dabia et Kobilo, Madame Peinda Thimbo, connue pour sa vivacité, son franc parler, cette dame de fer, Maoïste de formation est également investie sur la liste départementale de la coalition « OSER L’AVENIR ». Elle va donc défier le ministre Yaya Abdoul Kane, Poulin de Farba Ngom, pour remporter les élections avec brio.

A Bokidiawé, selon nos informations, des partisans du maire Khalilou Wagué, apprécieraient  mal que leur leader soit investi comme suppléant. Ce dernier est une ponte de l’APR pour avoir contribué financièrement à hauteur de millions lors de la campagne présidentielle de Macky Sall en 2012.

A Doumga Ouro Alpha, véritable danger, car ici, comme lors des locales de 2014, ce sera une défaite à plate couture pour Benno, car, ce village est la chasse gardée du jeune Elimane Abdoul Fall, leader du mouvement « PELLITAL » qui veut dire détermination. Ce jeune leader très déterminé est en effet investi tête de liste départementale de Matam de la coalition « Joyanti » dirigée par l’ancien premier ministre, Abdoul Mbaye. Dans ce village de la commune de Bokidiawé, les voix sont exclusivement réservées pour Elimane Fall puisqu’il est déjà investi dans une coalition. Il va surement confirmer une victoire éclatante au moins dans son village peuplé de plus de 5000 âmes, après son succès lors des locales de 2014.

Dans le Dandé Mayo, à Diale Pêcheurs, par exemple chez Samba Farba Diewou, les vagues de contestations se multiplient de jour en jour. D’ailleurs, ces populations qui se sentent oublier par le régime de Macky Sall ont récemment  organisé un rassemblement pour demander de l’électricité et plus de considération. Dans cette zone du dandé mayo, le vote sanction plane sur la tête du « Macky ».

A Nguidjilogne, Sada Ndiaye règne en maître, maire de la commune, ce fidèle du PDS est investi sur la liste de la coalition gagnante Wattu Sénégal, dirigée par Maître Abdoulaye Wade.

Même si Macky Sall a sa descendance matrilinéaire dans ce village, Sada n’a pas perdu l’estime de ses parents. Il bénéficie toujours de  leur affection profonde pour avoir fait énormément de choses pour les populations.

Nabadji Civol, commune de Abdoulaye Sally Sall, conseiller personnel du chef de l’Etat. Dans cette commune l’une des plus vaste de Matam, certains affichent une déception et vont  prendre sans nul doute leurs responsabilités. L’exemple des villages wolof qui ne s’entendent pas avec le maire est plus qu’illustratif.

A Ourossogui, malgré l’investiture de Moussa Bocar Thiam, les populations restent sceptiques. Entre le maire socialistes et les responsables de l’APR de cette localité, on ne parle pas le même langage. D’ailleurs sa position (49e) sur la liste nationale ne lui donne aucune chance. L’autre problème à Ourossogui selon certaines sources est que les responsables de l’APR se sentent très l’aisés au profit d’un allié.

Dans la commune de Ogo, des voix dissonantes se font entendre «Nous refusons cette forfaiture qui portera préjudice aux nombreuses attentes des populations que nous interpellons à agir avant que le mal ne soit plus profond», a fustigé dans les colonnes de l’As un habitant de la commune du Maire Amadou Abou Diallo.

A Matam, le choix porté sur le maire de la capitale départementale, Mamadou Mory Diaw pour diriger la liste départementale continue de soulever des vagues de contestation. Dans l’entourage de Souleymane Barka Bâ, responsable apériste et principal adversaire de l’édile de Matam, la surprise est grande et le vote sanction n’est pas écarté. «Nous demandons à tous les jeunes et les femmes de geler leurs activités politiques jusqu’au jour des élections pour aller voter contre les listes de Benno Bokk Yaakar», clame Mouhamadou Sy, responsable de l’Apr et membre du Réseau national des enseignants de l’Apr dans l’As de ce jeudi.

Voilà autant de raisons et d’indices qui nous poussent à croire pour prédire une défaite cuisante de la liste de BENO BOKK YAAKAAR dans le département de Matam si et seulement siiiiiiiiiiiiiiiiiiiii…


Daouda Mbow,

Coordonnateur départemental

Mouvement And dollel Khalifa Sall de MATAM

laviesenegalaise.com

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Pape Diop accuse Mac
Le Premier Ministre