HomeÉconomieCoopération bilatérale Sénégal-USA : 1231 milliards injectes en 56 ans

Coopération bilatérale Sénégal-USA : 1231 milliards injectes en 56 ans

Coopération bilatérale Sénégal-USA, Ministre Amadou Ba (2)

La coopération bilatérale entre le Sénégal et les Etats-Unis a fait l’objet d’une revue conjointe hier, mardi 20 juin, à Dakar. Il ressort de cette entrevue que le niveau d’intervention des Usa à travers son Agence de développement USAID a connu une hausse ces dernières années.

Démarrée en 1961, la coopération bilatérale entre le Sénégal et les Etats-Unis, «s’est grandement intensifiée ces dernières années atteignant la barre des 1231 milliards de FCFA, accordés au Sénégal», a indiqué Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan. Il présidait hier, mardi 20 juin, à Dakar, la revue conjointe du programme de coopération entre gouvernement sénégalais et l’Agence des Etats unis pour le développement international (Usaid).

Dans son discours, il fera noter que «le montant des engagements sur la seule période 2010-2016 s’élève à 690 millions de dollars américains, soit 400,610 milliards de FCFA», a-t-il précisé.

Toutefois, Amadou Ba fera remarquer qu’ «En septembre 2015, quatre accords d’assistance d’un montant global de 465,736 millions de dollars Us, soit 232 milliards 868 millions francs CFA avaient été signés par les deux partenaires, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la croissance économique, de la bonne gouvernance et de la démocratie».

Spécifiant les domaines d’intervention, il liste entre autres programmes, la promotion de la gouvernance, la démocratie, la paix en Casamance à travers le développement local et la promotion de la transparence à tous les niveaux. A tous les niveaux de compétence, il a fait état de résultats positifs enregistrés.

A ces volets, il évoque, «l’amélioration du pouvoir économique de 9086 femmes de Casamance et Thiénaba financées à travers les mutuelles de crédit, la réinsertion de 646 personnes dans leur village d’origine en Casamance, l’audit des capacités de 39 agences et ministères en vue du transfert d’ordonnancement, l’élaboration du budget citoyen et le dialogue avec la société civile».

47% du budget consacré à la santé

S’agissant du secteur de la santé, il laisse entendre que «le gouvernement américain, à travers l’Usaid, consacre la plus grande part du budget soit (47%), à la santé», ajoutant que des progrès considérables ont été notés dans le renforcement des systèmes de santé, l’amélioration des services sanitaires, mais aussi la promotion de la communication en santé et l’amélioration de la santé communautaire.

Pour l’éducation, il dira que «le concours financier de l’Usaid a permis d’atteindre des résultats satisfaisants, notamment l’amélioration des performances en lecture dans les premières années d’apprentissage avec un taux de réussite de 72,60% dans les zones d’intervention», fait-il savoir.

Tout compte fait, il admet qu’il y a encore fort à faire dans l’éducation. A ce jour beaucoup a été fait, mais «il nous faut des efforts supplémentaires pour relever les défis auxquels le secteur de l’éducation fait face, notamment la politique de maintenance des infrastructures scolaires», a-t-il pointé du doigt.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Remous post-investit
Nécrologie : Décè