HomeÀ la uneCoalition Benno Siggil Sénégal : Moustapha Niasse face à une dissidence interne

Coalition Benno Siggil Sénégal : Moustapha Niasse face à une dissidence interne


application_laviesenegalaise_com, LVS OK,

En attendant la désignation de la prochaine tête de liste de la coalition Benno bokk yaakaar pour les Législatives à venir, le secrétaire général du Rassemblent des écologistes du Sénégal, RES/Les Verts, Mamadou Berthé, soutenu par d’autres leaders de partis, invitent à une évaluation des fondamentaux du compagnonnage de Moustapha Niasse avec ses alliés au sein de Benno siggil Senegaal.

Selon le Quotidien « EnQuete », c’est le siège de Benno bokk yaakaar qui a servi hier de rempart au leader du Rassemblent des écologistes du Sénégal, RES/Les Verts, Mamadou Berthé et d’autres chefs de partis membres de Bennoo siggil Senegaal, pour tirer à boulets rouges sur le président de ladite coalition, Moustapha Niasse. Dans une dynamique de dissidence, ces derniers récusent le leader progressiste à la tête des listes Benno bokk yaakaar, en attendant une évaluation d’abord du compagnonnage au sein de BSS et puis, des politiques publiques. Certains membres de la conférence des leaders de BSS ont en effet exprimé, en fin de semaine, leur souhait de voir à nouveau le leader progressiste porté à la tête de cette liste en 2017.

En conférence de presse hier, Mamadou Berthé et certains leaders de partis membres de BSS n’ont pas manqué de fustiger cette démarche qu’ils trouvent “antidémocratique”. “Après s’être servi de la coalition Bennoo siggil Senegaal comme tremplin pour satisfaire leurs propres ambitions, les mêmes partis et leurs inféodés sont de nouveau en train de combiner pour mettre sur la table les mêmes dérives, malgré l’avis défavorable de la grande majorité des membres de BSS, rapporte le journal.

C’est la raison pour laquelle, bravant le rejet franc de la majorité des membres de BSS, une poignée de personnes s’est déclarée porte-parole de ladite coalition, le 10 février courant, avec comme seule ambition de faire un remake du désastre qu’a engendré la législature finissante”, a martelé Mamadou Berthé. D’après le camarade d’Ousmane Sow Huchard, l’heure n’est pas au choix de celui qui doit être porté à la tête de la coalition présidentielle, mais plutôt à “l’évaluation des politiques publiques au niveau interne”. “En vérité, le débat à l’ordre du jour porte sur les fondamentaux de notre compagnonnage qui est d’essence politique, avec à la base, un projet politique né des Assises nationales.

Le vrai débat porte sur l’évaluation des politiques publiques passées au crible de nos aspirations communes. Il porte également sur la démocratie interne au sein de BSS autant que dans la grande coalition BBY”, a-til ajouté.  Le fait de reconduire le président de l’Assemblée nationale à la tête de la liste de la coalition au pouvoir aux élections législatives du 30 juillet prochain ne pose pas problème. Par contre, a indiqué Mamadou Berthé, c’est la procédure qui n’est pas la meilleure. Selon le Sg de RES/Les Verts, cette question sera débattue au “moment opportun”. “En République, on ne prend pas les décisions de manière unilatérale. C’est ce qui s’est passé avec le groupe de personnes qui a parlé au nom de la conférence des leaders de BSS sur cette question précise sans nous aviser. Je pense que la concertation doit primer sur tout”, a souligné M. Berthé, tout en précisant que ses camarades et lui, refusent cette fois d’être mis devant le fait accompli.

Listes dissidentes en vue

Pour sa part, Alla Dieng de l’Union des forces nouvelles (Ufn) a révélé que si les uns et les autres ne trouvent pas un consensus au niveau interne et s’ils ne rectifient pas à temps, il y aura sans doute plusieurs listes issues de la coalition Bby aux prochaines joutes législatives. Un point de vue partagé par le président de la Mouvance présidentielle pour la République (Mpr). Pour Mor Tall, l’heure a sonné pour la configuration politique nationale et “rien d’autre”. De l’avis de M. Tall, la tentative de forcing de “Bennoo des cinq (Apr, Afp, Ps, Pit et Ld) ne passera pas”.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Jeu trouble d’une
Ndouloumadji Founéb