Régulation des marchés publics : Birahim Seck exige un nouveau Directeur Général de l’ARMP

Depuis l’annonce d’un nouvel avion pour le président de la république, le Forum Civil se voit interpeller sur l’attribution des marchés publics au Sénégal. Selon Birahim Seck, les failles dans les marchés publics sont à chercher dans la direction générale de l’Agence de Régulation des Marchés Publics.

Lors d’un atelier sur la transparence et la redevabilité dans les marchés publics pour la mobilisation optimale des ressources publiques au Sénégal, tenu ce mardi, le coordonnateur du Forum Civil n’a pas raté le Directeur général de l’ARMP. Pour Birahim Seck, le décret portant organisation de l’ARMP dit que le Directeur général de cette agence est élu après un appel à concurrence. Il a droit à un mandat de 3 ans, renouvelable une seule fois. Cependant, constate M. Seck, l’actuel directeur «exerce illégalement cette fonction depuis 4 ans». 

A l’en croire, ce dernier est élu en 2011, réélu en 2014. Donc il devait finir son mandat en 2017. «C’est au regret de constater qu’il est toujours à la tête de l’ARMP. Alors que les textes sont clairs. Il en est à ses 4 ans d’illégalité. Il est non seulement illégal mais illégitime », dénonce le Forum Civil.

Très en verve, Birahim Seck de soutenir que le Sénégal est loin de respecter les règles de redevabilité et de transparence dans l’attribution des marchés publics.  Pourtant l’Etat prône l’équité et la transparence. 

Se prononçant sur l’achat du nouvel avion présidentiel annoncé par le ministre Oumar Guèye, le Coordonnateur du Forum Civil, Birahim Seck estime « qu’on a caché la vérité aux sénégalais ». Selon lui, les tares qu’on avait connues en 1982 sont les mêmes qui reviennent. « On connait l’argent qui a été injecté dans le système éducatif, les exonérations des journalistes, les financements du monde rural. Mais pourquoi quand il s’agit d’acheter un bien de l’Etat, le gouvernement cache la vérité aux citoyens ? », s’interroge Birahim Seck, estimant que le communiqué du Ministre Oumar Guèye montre que le gouvernement ne respecte pas les sénégalais.

D’ailleurs, par rapport à la vétusté de l’avion, le coordonnateur du Forum Civil exige plus de détails. Quels sont les aspects qui prouvent la vétusté de l’appareil [Pointe Sarène] ? Est-ce que, dans un pays qui se respecte, on peut acheter un avion qui est vétuste. Le gouvernement a-t-il saisi la Direction Centrale des Marchés Publics (DCMP) ? Quelles sont les directives que celle-ci a données ? Quelles sont les sources de financements ? L’avion a-t-il été acquis sur la base d’un endettement ou sur fond propre du Trésor public. Autant de questions qui taraudent l’esprit du Forum Civil.

 

  Abou Kane Dia  – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 1,298 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.