Nations Unies – Joe Biden favorable à l’appel de Macky Sall

À la tribune des Nations Unies, ce mercredi, le président américain Joe Biden s’est dit favorable à une réforme majeure du Conseil de sécurité en augmentant le nombre de ses membres. C’est le vœu le plus ardent du président Macky Sall. Il a réitère sa demande devant la tribune de l’Onu, ce mardi lors de l’ouverture de la 77e Assemblée générale de l’instance mondiale.Macky Sall et Joe Biden

En écho à l’appel du président Macky Sall, l’américain Joe Biden a mis en avant l’importance d’une réforme du Conseil de sécurité de l’ONU, un sujet qui revient régulièrement sur la table lors des crises internationales majeures. Il a notamment appelé à « augmenter le nombre de membres permanents et non permanents » de cette instance, afin que des pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes puissent y être représentés, a appris laviesenegalaise.com.

En effet, dans son allocution, mardi, Macky Sall a appelé à une refonte des cercles décisionnels internationaux qui confinent l’Afrique à la marge, le chef de l’Etat a plaidé pour la juste et légitime revendication africaine d’une réforme du Conseil de sécurité, ainsi que pour l’octroi d’un siège à l’Union africaine au sein du G20, un moyen, à ses yeux, de permettre au continent d’être représenté là où se prennent des décisions qui engagent des centaines de millions d’Africains.
Ce mercredi, le président américain a notamment appelé à « augmenter le nombre de membres permanents et non permanents » de cette instance majeure de l’ONU afin que des pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes puissent y être représentés. 

Macky Sall a par ailleurs cité le rapport 2022 sur le financement durable, qui relève les insuffisances des agences de notations, pour marteler que la perception du risque en Afrique dépasse le risque réel, mais il a confirmé que vu l’ampleur inédite de la crise mondiale actuelle, et l’effet de l’inflation sur les populations les plus vulnérables, notamment les jeunes et les femmes, l’Union africaine réitère sa demande d’une nouvelle réallocation de Droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international (FMI) et la mise en œuvre de l’initiative de suspension du service de la dette du G20.

L’appel du président Sall est soutenu par le président français Emmanuel Macron ou encore Recep Tayyip Erdogan de la Turquie.

Actuellement, l’organe exécutif de l’ONU est composé de cinq membres permanents pourvus du droit de veto (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) et de dix élus pour une durée de deux ans.

Nombre de Vues | 824 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.