L’inter-coalition Yewwi-Wallu annonce qu’elle ne participera pas à l’élection des Hauts conseillers

L’inter-coalition Yewwi-Wallu annonce qu’elle ne participera pas aux prochaines élections des hauts conseillers des collectivités territoriales. Ce, après l’annonce par l’Etat de l’organisation des élections des membres du Haut conseil des collectivités territoriales. Les membres de l’inter-coalition ont tenu ce mercredi une conférence de presse au siège du Parti démocratique Sénégalais.

Se prononçant sur l’élection des membres du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), l’inter coalition informe de sa non participera pas à ces élections. « Nous sommes en train de vivre des situations difficiles avec les inondations et le coût cher de la vie. Donc, le coût de cette institution qui n’a aucune utilité pour les Sénégalais, peut bien être utilisé à d’autres fins pour gérer les difficultés que ces Sénégalais sont en train de vivre », a laissé entendre Déthié Fall, mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi. Pour Cheikh Tidiane Dièye, il ne s’agit pas d’un « boycott » mais il s’agit d’une posture de constance puisque dans son programme de législature l’inter-coalition s’était engagée une fois majoritaire à l’assemblée nationale, de supprimer le HCCT. « Nous n’avons aucun intérêt à y aller », résume-t-il.   Ainsi, à l’unanimité, l’inter coalition a décidé de ne pas faire partie de ces élections et compte faire une proposition de loi pour supprimer le Haut conseil des collectivités territoriales jugée budgétivore. Il faut rappeler que le renouvellement des hauts conseillers est prévu le 4 septembre 2022. Les deux structures politiques ont cheminé ensemble durant les dernières élections législatives. Revenant sur les élections passées, les responsables informent qu’ils ont décidé de ne pas faire de recours auprès du conseil constitutionnel. « L’inter-coalition Yewwi Wallu a décidé de ne pas faire de recours au niveau du conseil constitutionnel. Parce que ce conseil est à l’origine des problèmes qui ont jalonné le processus électoral. Nous n’avons pas confiance au conseil constitutionnel », a dit Déthié Fall, lors de leur conférence de presse.   Mieux, poursuit-il,  « si nous arrivons à contrôler l’assemblée, nous allons réformer ce conseil constitutionnel ».  

Nombre de Vues | 1,108 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.