La réaction du Directeur des Bourses, Dr Khalifa Gaye après les revendications des étudiants de la FASTEF

Dr Khalifa Gaye - Directeur des BoursesLe Directeur général des bourses a réagi suite aux revendications des élèves-professeurs de la FASTEF. D’après Dr Khalifa Gaye, il n’y a aucun étudiant du Sénégal qui réclame le payement d’une bourse normale.

Suite au point de presse tenu par les élèves-professeurs de la FASTEF pour réclamer des bourses et accompagnement, nous avons joint par téléphone le Direction général de la Direction des bourses. Dr Khalifa Gaye signe et persiste qu’il ne doit aucun rond aux étudiants. « Ils ont épuisé toutes les bourses de l’année académique 2019-2020. Ils ont été payés d’octobre 2019 à septembre 2020. Ils ont tout consommé », insiste le Directeur général.

D’après lui, il ne restait qu’un petit nombre d’étudiants de master 2 à l’UCAD qui n’avait pas reçu leur bourse parce que le recteur n’avait pas envoyé leur liste. Dr Khalifa Gaye reste ferme et n’entend donner aucune marge de manœuvre aux étudiants de la FASTEF. « Je ne vais même pas négocier. Le Président des élèves-professeurs m’a écrit un message pour me dire qu’ils veulent me rencontrer. Ce que j’ai décliné en disant que j’ai d’autres urgences à gérer. Parce que je ne peux me permettre de donner des bourses à des étudiants qui ont déjà reçu les leurs et qui veulent maintenant être accompagnés alors que ce n’est pas leur droit ».

Quant à la différence entre bourse et accompagnement, le Directeur des bourses tient à lever tout équivoque : « Comme ils ont épuisé les bourses normales mais qu’ils n’ont pas terminé leurs enseignements dans les lieux de formation, ils veulent maintenant être accompagnés jusqu’à la fin de la formation.

En effet, ce qui a conduit l’autorité  à accorder des accompagnements, c’était pour aider les étudiants qui étaient en retard. En 2016, quand il y a eu le décès de Bassirou Faye, le gouvernement d’alors a dit qu’il faut aider les étudiants qui n’avaient pas terminé leurs enseignements. Donc on les a accompagnés sur 6 mois, c’est ce qu’on a appelé bourse d’accompagnement. Mais, vous savez, avec les étudiants si vous faites quelque chose avec un groupe d’étudiants, vous serez obligés de le faire avec tous les autres étudiants et pour tout le temps. Si on aide ces étudiants cette année, un autre groupe va se lever l’année prochaine pour dire que vous avez fait cela pour nos aînés, vous allez forcément le faire pour nous. Et depuis lors, ils ne veulent plus arrêter de réclamer ces accompagnements »,  détaille le Directeur des bourses.



     Abou Kane Dia – laviesenegalaise.com

 564 Vues

1 Commentaire
  1. Sounkarou Camara

    Et pour les aides sociales parceque on a reçu un communiqué qui disait que le paiement était prévu en début novembre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.