Critiqué pour sa position sur la Gambie : Me El Hadj Diouf se fâche….

Quand Me El Hadj Diouf  se fâche, ça cogne! Critiqué et insulté dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux après sa sortie soutenant  le recours introduit par Yaya Jammeh, il a descendu en flammes sa collègue Hélène Tine et la journaliste Gambienne Fatou Camara.

« Il y a eu des réactions musclées que je ne comprends  pas, une coalition mondiale pensant pouvoir m’intimider avec à la clef une tentative pathologique de diabolisation, d’intox et de manipulation de l’opinion pour me traiter comme l’avocat de Yaya Jammeh » commence t’il par dire.
« Jai dit que Yaya Jammeh a le droit de faire un recours » reprécise t’il.
« Je ne suis pas ingénieur mais je sais que dans toutes les élections il y a un processus de contestation des résultats et une proclamation des résultats par la justice ».me-elhadji-diouf
« Depuis 1 an et demi je ne suis pas allé en Gambie, je n’entends pas Yaya Jammeh. Sur toutes les questions d’actualité, je donne mon avis, personne ne peut m’intimider ? Que ceux qui cherchent à m’intimider le sachent, je suis allergique à la peur et le mensonge » menace l’avocat.
Il ajoute: « les sénégalais savent que je suis leur député, donc on me doit respect parce que ce sont de milliers de voix qui m’ont élu. Alors des vidéos qui sont envoyées dans des réseaux sociaux ne peuvent pas m’ébranler. Les sénégalais me connaissent mieux que ces soit disant députés, des opportunistes comme Hélène Tine qui dit présenter des excuses au peuple Gambien.
Est-ce que je soutiens Yaya Jammeh? Est-ce que j’ai insulté  le peuple Gambien ? Jai dit le droit ».
Continuant ses attaques il ajoute: « Ils disent que Yaya m’a donné de l’argent, mais ceux qui le disent c’est parce qu’on peut les corrompre.  Moi je suis un prince hériter. Le premier petit fils du dernier roi, personne ne peut m’acheter! Qui dit que l’on m’a acheté est un menteur et ira en enfer ».
Sur la sortie de la journaliste Gambienne exilée aux Etats Unis, Fatou Camara, l’avocat se fera très virulent.
« Jai dit cette dame là, cette prostituée là, je ne dirais même pas son nom. Tellement elle se prostitue est et connue comme une grande prostituée aux Etats-Unis. Celle là dit qu’elle est informée que quelqu’un m’a apporté de l’argent. Je lui lance un défi de me dire qui a transporté cet argent, elle n’a qu’à le dire, si elle ne le fait pas je demande au monde entier de vomir cette femme, menteuse et prostituée de classe exceptionnelle ».
« Je suis un homme fier, un avocat redoutable qui vit à la sueur de son front je n’ai pas besoin d’être acheté. Je ne suis pas dans le besoin… »conclura Me Diouf.  Les murs de l’Assemblée tremblent encore…

Dakaractu

Nombre de Vues | 138 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.