CONCOURS GENERAL – Macky Sall dénonce les actes d’indiscipline à l’école : «Nous ne devons pas laisser pousser la mauvaise graine»

Le Président Sall s’est montré agacé par les derniers actes d’indiscipline constatés à l’école lors de la fermeture des classes. Lors de la cérémonie du concours général hier, mardi il a appellé à une mobilisation générale pour une observance plus rigoureuse de la discipline dans l’école.

L’école comme tous les secteurs n’a pas été épargnée par la pandémie de de Covid-19. Les cours en ligne ont pris le relais des cours en présentiel pour contourner les règles imposées par le coronavirus. Le thème de cette 60e édition du Concours général s’articule autour de la question des « Pédagogiques innovantes à l’école dans le contexte de Covid-19 : l’apport du numérique pour des enseignements apprentissages de qualité». Militant de la démocratisation de l’accès au numérique, Macky Sall a insisté sur le projet de télé-enseignement, qui est une stratégie de l’Etat. Financé à hauteur de 3 milliards de francs Cfa, il permettra de projeter l’enseignement dans une autre dimension. «Pour un système éducatif performant, la place du numérique est indispensable», persiste Macky Sall, qui a par contre a invité les potaches à se méfier des réseaux sociaux qui sont flatteurs.
Pour lui, l’école est un espace de scolarisation où naissent les comportements républicains. Sans mettre de gants, il a mis en garde les élèves et étudiants sur les dérives notées en milieu scolaire et universitaire. Il y a quelques semaines, les élèves s’étaient lancés dans des jeux inciviques, amplifiés par l’internet, pour célébrer la fin de l’année scolaire. «Par effet de mimétisme, des élèves se permettent, dans des challenges insensés, de s’attaquer à des enseignants et au personnel d’encadrement et de détruire des infrastructures scolaires», a-t-il dénoncé. Sur un ton ferme, il condamne les agressions contre les enseignants : «Les casseurs, ceux qui s’adonnent à la triche, aux violences, n’ont ni leur place à l’école encore moins à l’Université.»

Pour Macky Sall, l’école n’est ni un champ de bataille ni une scène de gladiateurs. «Nous ne devons pas laisser pousser la mauvaise graine, l’école doit, à tout prix, garder sa vocation d’espace de diffusion du savoir, de fraternisation socialisante et de construction citoyenne. C’est pourquoi j’appelle à une mobilisation générale pour une observance plus rigoureuse de la discipline dans l’école», enchaine-t-il. Le Président Sall assure que «l’Etat y veillera».
Il a répété ce passage du livre de Mariama Ba pour rendre hommage aux fonctionnaires de l’école : « les enseignants, ceux du cours maternel autant que ceux des universités, forment une armée noble aux exploits quotidiens (…). Armée toujours en marche, toujours vigilante. Armée sans tambour, sans uniforme rutilant. Cette armée-là, déjouant pièges et embûches, plante partout le drapeau du savoir et de la vertu.» Il enjoint les ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur «à tout mettre en œuvre pour assurer un bon encadrement et une bonne discipline à l’école et dans les universités».

 

  Djiby DEM

 1,060 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.